Accueil » Mobilité durable » Transports en Ile-de-France: Ce qui va changer en 2024

Transports en Ile-de-France: Ce qui va changer en 2024

par Laurent F.

Les Jeux Olympiques de Paris y sont pour beaucoup: tout au long de 2024 de nombreuses nouveautés (provisoires ou pérennes) sont annoncées en même temps que des travaux arriveront (enfin) à leur terme. Voici, mois par mois, saison après saison, ce qui vous attend si vous êtes Franciliens ou si vous passez dans la région…

En Janvier

Après plus de sept ans de travaux, c’est au cours de ce mois de janvier que sera organisé le voyage inaugural célébrant officiellement l’automatisation totale de la ligne 4 du métro. Il s’agit là de la troisième ligne du réseau RATP à fonctionner de manière 100% automatisée.

En Février

Dès ce mois de février, les Passes Paris 2024 qui proposeront un prix forfaitaire aux usagers des transports en commun franciliens pendant les Jeux Olympiques (16 euros/jour, 70 euros/semaine) seront disponibles à la vente.

D’ici la fin mars

Pas de dates précises annoncées mais plusieurs chantiers devraient arriver à leur terme dans les gares parisiennes au cours de ce premier trimestre. A commencer par la rénovation de la grande Halle Voyageurs de Paris Austerlitz. Et celle de la petite Halle de la Gare de Lyon. 

Au printemps…

Là encore, pas de date annoncée, mais au printemps les usagers de la ligne 11 du métro pourront aller jusqu’à Rosny-sous-Bois. Un prolongement qui concernera aussi les habitants de Romainville, de Montreuil et de Noisy-le-Sec. Soit jusqu’à 30 000 usagers quotidiens supplémentaires. 

Quant au Câble C1 (le premier téléphérique du Grand Paris), il reliera bientôt Créteil à Villeneuve-Saint-Georges via Limeil-Brévannes. Et si sept de ses trente pylônes ont d’ores et déjà été installés, les autres le seront progressivement jusqu’à ce printemps. Des installations absolument nécessaires à la phase d’essai et aux dernières mises au point avant sa mise en service annoncée pour le 1er janvier 2025.

En avril

Tandis que l’application dédiée aux transports lors des J.O. sera lancée, le prolongement ouest du RER E (jusqu’à Nanterre-La Folie) devrait enfin ouvrir au public, permettant aux usagers de se rendre jusqu’à Porte-Maillot, La Défense et Nanterre quand, jusqu’ici, ils devaient s’arrêter à Saint-Lazare. Mais attention: ces nouvelles gares ne seront accessibles que de 10 heures à 16 heures, c’est-à-dire uniquement pendant les heures creuses. L’ouverture totale, elle, n’est attendue qu’en septembre, même si une circulation aux heures de pointe le temps des J.O. est à l’étude.

Autre mise en service, le prolongement de la ligne de tramway T3b entre la porte d’Asnières et la porte Dauphine. A la clé, un futur hub de transports, Porte Maillot. Le T3b sera alors en correspondance avec la ligne 1, le RER C et la prochaine extension du RER E.

En juin

Particulièrement attendue par les Franciliens, la ligne 14 reliera enfin Saint-Denis-Pleyel au nord à Orly au sud. Une révolution puisque pour la première fois une ligne de métro permettra à tous de rejoindre l’aéroport parisien!

En été

Avec l’été arriveront donc les Jeux Olympiques de Paris et leur lot d’aménagements et de nouveautés côté transports. Tandis que du 20 juillet au 8 septembre les tarifs des tickets grimperont (jusqu’à doubler pour le ticket de métro vendu à l’unité!), de nouvelles pistes cyclables permettront de relier les sites olympiques. La grande majorité ne devrait être que provisoire, mais ce sont tout de même 415 kilomètres d’«olympistes» (sécurisées et en continu) qui seront accessibles aux deux-roues le temps des épreuves.

Du côté de la SNCF, après l’achèvement des travaux de rénovation de la Gare d’Austerlitz et de la Gare de Lyon, ce seront ceux de la Gare du Nord qui prendront fin au début de l’été. Parmi les nouveautés attendues, une éco-station de bus et un parking à vélos de 1 200 places. Lla plus grande d’Europe devrait être entièrement modernisée d’ici à 2030.

Vous comptez circuler en voiture? Outre le drastique plan de circulation établi par la Préfecture de Police afin d’assurer la sécurité et la fluidité de la circulation pendant les J.O., utiliser sa voiture à cette période s’annonce compliqué! Autant privilégier le covoiturage, donc. Et justement, la Mairie de Paris a décidé de l’installation de voies dédiées au covoiturage sur le périphérique, sur l’A1 et sur l’A13 tout au long de cette période. Et l’aménagement pourrait bien être pérennisé selon les vœux de l’équipe municipale. Tout comme la vitesse maximale sur le périphérique qui pourrait être fixée à 50 km/heure dès cet automne. La décision finale dépend toutefois du gouvernement et de la Préfecture de Police.

Enfin, restent… les taxis volants! Ces engins à mi-chemin entre drones et hélicoptères devraient être expérimentés lors des J.O. (et pendant six mois) sur des trajets reliant Roissy, Le Bourget, le quai d’Austerlitz, l’héliport d’Issy-les-Moulineaux et Saint-Cyr-l’École. A noter que si, dans un premier temps, des pilotes assureront ces vols, les taxis volants sont destinés à voler de façon autonome. 

Mais aussi…

Cinq nouvelles lignes de bus de nuit

Les noctambules et les travailleurs de nuit franciliens vont s’en réjouir: cinq nouvelles lignes de bus Noctilien ouvriront au fil de l’année. La N147 reliera la Gare de l’Est à Persan-Beaumont, la N123 Châtelet à Arpajon, la N160 Montparnasse à Plaisir-Grignon, la N161 Montparnasse à la Gare de La Verrière, et enfin la N162 permettra de relier Montparnasse à Rambouillet.

Les RER B et D à l’arrêt

Parmi les différents chantiers qui se poursuivront sur les différentes lignes de métro, de RER ou de tramway, l’un d’eux s’avère particulièrement spectaculaire: le remplacement d’un pont datant de 1894 à La Plaine Saint-Denis. Parce qu’il traverse une partie des voies des RER B et D, la circulation devra être entièrement interrompue. Travaux prévus lors des vacances de la Toussaint.

Articles connexes