Mobilité durableVoiture électriqueAcheter une voiture électrique: neuve ou d'occasion?

Acheter une voiture électrique: neuve ou d’occasion?

Vous souhaitez vous offrir votre première voiture électrique mais vous hésitez entre le neuf ou l’occasion? Au vu des dernières innovations lancées par les constructeurs, acheter un véhicule d’occasion est-ce encore intéressant? On fait le point.

La place de l’électrique chez les constructeurs

Aujourd’hui, les constructeurs automobiles s’engagent pour que les voitures électriques soient toujours plus performantes. Pour cela, ils créent des batteries capables de parcourir des distances toujours plus longues sans recharge. Renault, Nissan et Mitsubishi se sont d’ailleurs alliés pour concurrencer les nouveaux fabricants de voitures électriques à travers l’Alliance 2030. Ce sont plus de 20 milliards d’euros qui seront investis dans l’électrique au cours des cinq prochaines années. Les trois fabricants s’engagent aussi à étendre leur gamme de véhicules électriques, montant à 30 nouveaux modèles d’ici à 2030. “Les voitures électriques représentent une part importante de nos ventes et cela va continuer. Aujourd’hui on est à 14% en pur électrique, on va monter à 75% de véhicules électrifiés en 2026”, nous a informé David Paques, responsable communication chez Nissan.

Le marché de la voiture électrique d’occasion 

Si le marché de l’occasion pour les véhicules thermiques est en baisse cette année, ce n’est pas le cas du côté des voitures électriques. Celui-ci est d’ailleurs en plein essor, puisqu’il a vu ses ventes augmenter de 77,5% entre 2021 et 2022. Même les constructeurs s’y mettent, en revendant leurs modèles d’occasion. Nissan a, par exemple, créé un label “véhicules d’occasion électriques”, tant l’occasion prend de l’importance chez la marque. “Cela fait deux ans maintenant que nous avons des offres de LLD de véhicules d’occasion électriques. Par exemple, la dernière en date c’était 99 euros par mois sur 3 ans pour un véhicule électrique et ça marche très bien.”

parc automobile de voitures électriques d'occasion

Payer le prix de l’innovation? 

Chaque nouvelle gamme de voitures électriques présente des innovations qui rendent les anciennes vite obsolètes. Prenons un cas pratique: chez Renault, l’autonomie de la batterie de sa Zoé en 2018 était de 300 km, contre 395 km en 2022. La capacité de la batterie passe aussi de 41 à 52 kWh entre les deux voitures. La Zoé de 2018 coûtait 28.500 euros à l’achat, 32.500 euros pour celle de cette année, sans compter le bonus écologique de 6.000 euros. Aujourd’hui si vous souhaitez acheter celle de 2018 d’occasion, comptez entre 12.000 et 16.000 euros selon le kilométrage sur le site de Renault. 

Alors qu’est-ce qui est le plus intéressant? Acheter une voiture d’occasion à moitié prix par rapport à une neuve, quitte à avoir une voiture moins performante et vite dépassée par les nouveaux modèles? Ou payer plein pot une voiture neuve, en sachant que la marque prévoit la sortie de la Renault R5 “zéro émission” en 2024? 

Renault Zoé 2022
© Renault

Au final, tout dépend de l’usage que vous en faites. Si vous êtes un gros rouleur, une voiture neuve correspond le mieux à vos critères, étant donné que les nouvelles batteries sont capables de tenir sur de plus longues distances sans recharge. A l’inverse, si vous faites peu de kilomètres par jour, une voiture plus ancienne de chez Renault avec une batterie de 41 kWh voire de 22 kWh vous suffira amplement. Autre critère à prendre en compte: le prix bien évidemment. “Il y a quelques années, au tout début du marché du véhicule électrique, ceux qui en achetaient étaient considérés comme des “early adopters”, convaincus par la technologie et par l’environnement. Aujourd’hui, les acheteurs sont toujours sensibles à l’environnement mais la principale raison d’achat c’est l’argent, les économies qu’on peut faire”, nous explique David Paques. 

Doit-on craindre une décote dans la revente de sa voiture électrique?

A l’inverse, un vendeur de voiture électrique peut craindre que sa voiture perde de la valeur au vu des nouvelles voitures toutes plus performantes les unes que les autres. D’après le représentant de Nissan, “les valeurs résiduelles, c’est-à-dire, la décote d’un véhicule électrique est plus élevée que celle d’un véhicule thermique”. Votre voiture électrique perdra donc de la valeur beaucoup moins vite qu’une voiture classique.

En somme, votre achat dépend de vos ressources et de l’usage que vous faites du véhicule. Il existe bien un attrait pour la nouveauté mais ça n’empêche en réalité pas au marché de l’occasion électrique de progresser. Comme nous l’a confirmé l’expert: “le véhicule électrique correspond aux besoins de tous les jours, et les gens commencent à s’en rendre compte. Il y a une vraie appétence pour l’électrique.”

Les + récents

Pollution lumineuse: Les Français appellent à la sobriété!

Un sondage réalisé pour le compte de l'ANPCEN vient...

Metafore: Pour des événements d’entreprise 5 étoiles… et durables!

Né en 2020, cet opérateur propose d’organiser des événements...

Qu’est-ce que l’urbanisme durable?

Face aux enjeux et à l’urgence actuelles, repenser notre...

RSE: L’innovation durable bientôt au cœur des stratégies d’entreprise?

Longtemps Directrice Innovation dans l’industrie, Laetitia Gazagnes est aujourd’hui...

Le tri des biodéchets bientôt obligatoire chez les particuliers

A partir du 1er janvier prochain, conformément à la...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

Et si, face à la crise énergétique, la voiture...

Pour faire baisser nos factures d’électricité, une solution existe. Certes encore peu courantes en Europe, les technologies V2G, V2L et autre V2H pourraient bien...

Voitures électriques: les principales annonces du Mondial de l’Auto

Après quatre ans d’absence le Mondial de l’Auto s’est tenu du 17 au 23 octobre à Paris. Et, sans surprise, les voitures électriques ont...

Véhicules électriques et bornes de recharge: L’ADEME dresse le...

L’ADEME a récemment publié son bilan sur les véhicules électriques et les bornes de recharge. L’occasion d’aborder toutes les questions essentielles à leur développement....