Mobilité durableVoiture électriqueMobilité électrique: 83% des Français prêts à changer leurs habitudes selon le...

Mobilité électrique: 83% des Français prêts à changer leurs habitudes selon le Baromètre Avere-France – Mobivia!

L’Avere-France et Mobivia (le leader européen de l’entretien automobile et de l’équipement de véhicules multi-marques) viennent de publier la cinquième édition de leur Baromètre dédié à la mobilité électrique. Une enquête IPSOS réalisée en novembre dernier sur un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Et qui vise à donner un état des lieux précis sur la perception du véhicule électrique chez les Français. Les résultats sont plutôt encourageants…

Des habitudes qui changent

Instauration du télétravail ou pas, en 2021 les Français sont restés fortement attachés à leurs voitures. 92% des sondés en possèdent une. Toutefois, 76% parcourent avec celle-ci moins de 50 kilomètres par jour (29 en moyenne). Soit à peu près la même distance que lors du premier baromètre publié en 2012. Pour autant, 83% d’entre eux se disent prêts à changer leurs habitudes pour améliorer la qualité de l’air, 82% pour lutter contre le réchauffement climatique. 74% opteraient même prochainement pour un véhicule électrique… mais d’occasion.

Véhicule électrique: Innovant, agréable à conduire, et économique…

Pour une large majorité (87%), le V.E. est perçu comme «innovant» et «agréable à conduire». Il est même «économique à l’usage» pour 74 % des personnes interrogées. Et respectueux de l’environnement pour 70%. Surprise, ce chiffre marque une légère baisse par rapport aux précédentes éditions. Une baisse que l’Avère-France explique en partie par «la multiplication, ces derniers temps, de contenus à charge sur le véhicule électrique». Pourtant, selon Cécile Goubet, sa Déléguée Générale: «Sur l’ensemble de son cycle de vie, le véhicule électrique est bien moins polluant que son homologue thermique. Les études scientifiques sont unanimes. Il entraîne une réduction de plus de 75% de l’empreinte carbone en France par rapport à un véhicule thermique fossile, et de 30% dans les pays européens où le mix électrique est le plus carboné.»

«78% des Français estiment qu’avec 300 kilomètres d’autonomie un véhicule électrique remplit déjà bien leurs besoins.»

Baromètre Avère-France Mobivia 2022

Des freins à l’achat qui persistent

Bien sûr, des freins subsistent encore. Ils concernent toujours l’autonomie et le prix, mais aussi l’impact des batteries sur l’environnement. 46% des sondés disent cependant pouvoir se laisser convaincre si l’autonomie des VE s’avère supérieure à 500 kilomètres. Un paradoxe quand (on le répète!) ils n’en parcourent que 29 par jour en moyenne! D’ailleurs, 78% relativisent, estimant qu’avec 300 kilomètres, le véhicule remplit déjà bien leurs besoins! Quant à l’impact des batteries sur l’environnement, si 42% le considèrent problématique, l’Avère-France tient à tempérer: «Aujourd’hui, les acteurs du recyclage des batteries peuvent atteindre des taux de recyclage dépassant les 80%, alors que l’Union Européenne exige le recyclage d’au moins 50 % du poids moyen des batteries lithium-ion.»

Sur la question du prix, en revanche, l’association ne peut qu’acquiescer. Mais elle affiche son réel optimisme: «Les véhicules électriques sont, encore aujourd’hui, plus chers à l’achat que les véhicules thermiques. Selon une étude de BloombergNEF, il s’afficheront à des prix équivalents à ceux des véhicules thermiques à horizon 2026-2027. D’ici là, il est nécessaire de maintenir les aides à l’achat. En ce sens, le bonus écologique de 6000€ a été prolongé jusqu’au 30 juin 2022».

Véhicules électriques

Du côté des deux-roues électriques?

On le sait, depuis le début de la crise sanitaire le secteur du vélo a littéralement explosé. Ce baromètre Avère-France Mobivia le prouve encore. En 2021, 42% des Français ont opté pour un deux-roues. 29% d’entre eux ont roulé en vélo classique au moins deux fois par mois, 14% lui ont préféré un VAE. Quant au scooter électrique, il convainque de plus en plus d’adeptes. 56% envisagent de remplacer leur thermique pour un électrique. En 2016, ils n’étaient encore que 43%. Quant aux freins, ils sont les mêmes que pour les autos. Mais en nette amélioration cependant. 30% pensent que le coût d’un scooter électrique est trop élevé (en 2018, ils étaient 44%) quand 29% estiment leur autonomie insuffisante (34% en 2018). En net progrès, donc!

Les + récents

Pollution lumineuse: Les Français appellent à la sobriété!

Un sondage réalisé pour le compte de l'ANPCEN vient...

Metafore: Pour des événements d’entreprise 5 étoiles… et durables!

Né en 2020, cet opérateur propose d’organiser des événements...

Qu’est-ce que l’urbanisme durable?

Face aux enjeux et à l’urgence actuelles, repenser notre...

RSE: L’innovation durable bientôt au cœur des stratégies d’entreprise?

Longtemps Directrice Innovation dans l’industrie, Laetitia Gazagnes est aujourd’hui...

Le tri des biodéchets bientôt obligatoire chez les particuliers

A partir du 1er janvier prochain, conformément à la...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

Et si, face à la crise énergétique, la voiture...

Pour faire baisser nos factures d’électricité, une solution existe. Certes encore peu courantes en Europe, les technologies V2G, V2L et autre V2H pourraient bien...

Voitures électriques: les principales annonces du Mondial de l’Auto

Après quatre ans d’absence le Mondial de l’Auto s’est tenu du 17 au 23 octobre à Paris. Et, sans surprise, les voitures électriques ont...

Véhicules électriques et bornes de recharge: L’ADEME dresse le...

L’ADEME a récemment publié son bilan sur les véhicules électriques et les bornes de recharge. L’occasion d’aborder toutes les questions essentielles à leur développement....