Accueil » Transition écologique » Economie circulaire » Anti-gaspi: Après les fruits et légumes, les meubles «moches» trouvent une seconde vie

Anti-gaspi: Après les fruits et légumes, les meubles «moches» trouvent une seconde vie

par Laurent F.

On connaissait les fruits et légumes trop gros, trop petits, pas assez beaux pour être vendus. Une entreprise espagnole a décidé de remettre sur le marché les meubles qu’elle fabrique et que sa clientèle a renvoyé pour un ou deux menus défauts qu’elle juge rédhibitoires. De quoi donner de bonnes idées. A la concurrence autant qu’aux consommateurs.

Voilà bientôt dix ans que -dans le petit village d’Aizarnazabal, en plein cœur du Pays Basque espagnol- LUFE conçoit et fabrique des meubles fonctionnels à partir d’un bois écologique et régional: du pin de Monterey certifié PEFC. C’est d’ailleurs, de cette spécificité que celle qu’on surnomme l’«Ikea Basque» tient son nom: L comme Local, U comme Universel car ses meubles se veulent peu chers, F comme Fonctionnel, et E comme Ecologique puisque leurs composants (en plus de provenir de forêts régionales et durables) sont entièrement recyclables. 

Quand l’évolution des bois vivants n’est pas au goût de tous…

Puisque naturels ces meubles en bois massif -et à monter soi-même, donc!- sont évidemment soumis aux évolutions des matériaux vivants: ils peuvent parfois être marqués de nœuds ou de grains plus ou moins gros. Hélas, ces petites variations esthétiques ne sont pas au goût de certains clients qui exigent la perfection plutôt que le simple «reflet» de la nature. «Ces petits «défauts» liés à la structure même de l’arbre, avec ses noeuds et ses nervures, ont donné naissance à des plaintes de quelques clients inquiets de recevoir un produit qui ne serait pas conforme aux images présentées sur le site internet ou sur les réseaux sociaux de la marque.», racontent les responsables de LUFE.

«Toutes les beautés sont dans la nature!»

C’est face à ces surprenants retours, et à un stock tristement promis à rejoindre le trop-plein de déchets, que la marque espagnole a eu l’idée d’offrir une seconde vie à ses produits considérés comme «laids» et «invendables.» En février dernier, du côté de San Sébastian LUFE a donc lancé son premier pop up store nommé «La Tienda de los muebles feos». En français, «Le magasin des meubles moches»! «La politique de LUFE est d’accepter les retours pour «défauts esthétiques», car personne ne devrait avoir un meuble qu’il ne veut pas. Mais toutes les beautés sont dans la nature. Certains défauts aux yeux des uns peuvent être des atouts uniques aux yeux des autres. Ainsi, pour un tarif dérisoire, LUFE permet de ne pas détruire ou jeter des pièces parfaitement fonctionnelles, mais mal jugées sur leur apparence.» 

Un lit ou une armoire pour… un euro symbolique!

Face au succès rencontré en Espagne, l’initiative est récemment arrivée  jusqu’en France. Pour faire connaître l’opération un «magasin des meubles moches » s’est ouvert le temps de trois jours, du 17 au 19 octobre du côté de la rue Saint-Martin, à Paris. Avec succès là encore. Mais on peut bien sûr passer aussi par le site internet dédié pour s’offrir l’un de ces lits, commodes ou bureaux mal aimés et participer ainsi à la lutte anti-gaspi. Il suffit juste d’avoir un peu de chance puisque c’est par tirage au sort que les futurs propriétaires sont désignés. Pour recevoir leur marchandise ils devront juste s’acquitter… d’un euro symbolique!

 

You may also like