Blablacar: La licorne du transport partagé lève 115 Millions d’euros

Must read

Après avoir connu une année particulièrement difficile et vu son activité baisser de 30%, la pépite de la French Tech passe à l’offensive et lève 115 millions de dollars pour son développement. 

Depuis sa création en 2006, l’entreprise d’abord spécialisée dans le covoiturage puis les lignes de bus a su surfer sur les crises pour se démarquer de la concurrence. Aujourd’hui, grâce à ce financement mené par VNV Global, Blablacar mise sur une valorisation future de 2 milliards de dollars. 

Mais la licorne ne compte pas s’arrêter là. Après les cars et le covoiturage, Blablacar veut conquérir le marché du train. Son objectif est de vendre des billets de train, par exemple de la SNCF en France, en plus des trajets en covoiturage ou en bus afin de devenir l’appli de référence pour les transports de moyennes et longues distances, tout d’abord dans l’Hexagone puis dans les 22 pays où elle opère. 

Le projet de la start-up se réalisera en plusieurs étapes. Dès début 2022, un usager aura la possibilité de comparer directement sur l’application Blablacar le prix et la durée d’un même trajet en train, bus ou covoiturage et d’y acheter son billet. 

A partir de 2023, Blablacar complètera son offre en proposant à l’utilisateur de coupler un trajet en train et en covoiturage sur un seul billet. 

Enfin, la start-up souhaite affirmer son leadership dans le secteur des bus. Malgré une baisse d’environ 50% de son activité en Europe, Blablacar ne se laisse pas ébranler et a pour ambition de doubler la taille de son réseau de bus d’ici la fin 2021 ou début 2022, en misant sur le modèle qui lui a permis d’être leader en Russie: s’appuyer sur des compagnies de bus locales en Inde, au Brésil ou encore au Mexique.

Pour compléter son offre, elle ouvrira des lignes transfrontalières en Europe (France-Belgique, France-Italie) et elle multipliera la fréquence de trajets dans les pays où elle opère déjà. 

En ce qui concerne le covoiturage, Blablacar a pour projet de monétiser son service dans des pays où il était jusqu’à présent gratuit comme en Ukraine ou encore en Russie afin de relancer sa croissance. 

Si Blablacar réussit le pari doubler son activité à l’international, à quand une introduction en bourse?

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article