Mobilité durableFocus transports et mobilité: Keolis, mobilités sûres et durables

Focus transports et mobilité: Keolis, mobilités sûres et durables

Annelise Avril nous présente les services mobilités durables de Keolis

« Nous imaginons et déployons des mobilités sûres et durables au service de chaque territoire pour une meilleure qualité de vie de tous et de chacun »

Keolis, la mobilité pour tous

Keolis, c’est un opérateur de services de transports et de mobilité partagée, présent dans une quinzaine de pays. Il réunit 68.000 collaborateurs et offre à la fois des services dans le domaine des transports en commun, mais également les différents modes actifs. Par exemple, des services de vélos partagés. Des offres complémentaires sont également disponibles. Nous proposons du transport à la demande, du covoiturage et d’autres systèmes pour offrir des alternatives crédibles à la voiture individuelle à tous les usagers.

MaaS: Mobility as a service

Pour Keolis, le MaaS (mobility as a service) est la combinaison de deux composantes. Tout d’abord, cela veut dire que l’usager doit avoir à sa disposition sur le terrain une palette de solutions, d’options de mobilité qui soit bien coordonnée, bien intégrée.

Bien intégré physiquement, cela veut dire qu’ils peuvent passer d’un mode à l’autre très facilement. Il faut que les correspondances soient bien organisées, notamment en matière de coordination des horaires. Mais aussi physiquement avec une bonne signalétique dans l’espace. L’idée est que vous n’êtes pas perdus quand vous passez d’un mode à l’autre. C’est donc la composante physique du MaaS.

keolis mobilités



Et puis, une composante digitale. Une application qui permet à tout un chacun, de planifier son trajet, combiner les différents modes, mais aussi acheter son titre de transport, avec si possible, une intégration tarifaire derrière. Chez Keolis, nous essayons de faire en sorte que ce soit accessible au plus grand nombre. Y compris les personnes qui peuvent avoir parfois du mal avec le digital ou la navigation dans une application. Nous ajoutons parfois des fonctionnalités, par exemple des assistants vocaux. Ils permettent un dialogue avec l’application en disant par exemple « Je veux aller à la gare ». L’application vous répond et vous guide pas à pas dans la planification de votre trajet. Puis, dans le déroulement de votre trajet lui-même

Données issues des mobilités

Chez Keolis, nous avons plusieurs cas d’usage basés sur les données issues des mobilités. Nous avons, par exemple, une première application et une première méthodologie basées sur des traces GPS anonymisées. Celles-ci permettent d’avoir une vision à l’échelle d’un territoire de l’ensemble des déplacements, que ce soit des déplacements piétons à vélo, les voitures particulières ou les transports en commun. Cela permet à la fois de mieux orienter l’offre de transport et pouvoir, par exemple, réorienter soit les horaires, soit la desserte géographique. Cela permet également de pouvoir suivre, dans la durée, l’impact des politiques de mobilité qui sont menées par les collectivités.

Et puis l’autre axe va être par exemple pour fournir des services qui sont plus agréables, plus simples pour les usagers. On va, par exemple, mesurer l’affluence à bord, en temps réel, puis ensuite développer des algorithmes prédictifs qui vont pouvoir donner une indication dès la recherche d’itinéraire sur le confort qu’il y aura à bord à ce moment donné. Par exemple, si vous pourrez vous asseoir, si vous serez malheureusement debout ou si vous serez encore plus malheureusement debout et serrés

La mobilité en 2050

Collectivement, ce à quoi on doit aspirer, c’est à une mobilité collective et durable. Si chacun continue à voyager séparément et individuellement, peut-être que nous allons trouver des véhicules qui seront effectivement plus durables avec une empreinte carbone plus limitée. Cependant, on ne résoudra pas les problèmes de congestion, d’apaisement de la vie en ville tous ensemble.

Il faut résolument que nos mobilités partagées prennent de l’essor et continuent à se développer. Et puis, c’est une mobilité à laquelle chacun doit avoir droit. Il faut vraiment qu’on continue à travailler sur l’inclusivité des différents modes de transport. Aujourd’hui, restent encore des barrières physiques, des barrières technologiques, des barrières digitales, à l’accès à la mobilité pour tous. La mobilité en 2050, est résolument partagée et inclusive.

Les + récents

Pollution lumineuse: Les Français appellent à la sobriété!

Un sondage réalisé pour le compte de l'ANPCEN vient...

Metafore: Pour des événements d’entreprise 5 étoiles… et durables!

Né en 2020, cet opérateur propose d’organiser des événements...

Qu’est-ce que l’urbanisme durable?

Face aux enjeux et à l’urgence actuelles, repenser notre...

RSE: L’innovation durable bientôt au cœur des stratégies d’entreprise?

Longtemps Directrice Innovation dans l’industrie, Laetitia Gazagnes est aujourd’hui...

Le tri des biodéchets bientôt obligatoire chez les particuliers

A partir du 1er janvier prochain, conformément à la...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à...

Dans le cadre des Assises du financement des transports qui se sont déroulées ce 23 janvier, Jean Castex a rappelé les principaux points de...

CES Las Vegas 2023: Cap sur le durable!

Le CES Las Vegas vient de fermer ses portes et, comme d’habitude, c’est un flot d’innovations qui a été dévoilé. Avec une tendance de...

Décarbonation, modernisation, RSE… La RATP dresse son bilan 2022

Dans un communiqué de presse, le Groupe RATP a dressé un bilan de cette année 2022 en demi-teinte. En en gardant évidemment que le...