Mobilité durableMicromobilitéAuxerre: Le premier écosystème territorial hydrogène de France est lancé!

Auxerre: Le premier écosystème territorial hydrogène de France est lancé!

Le gouvernement en a fait l’une de ses grandes priorités, rêvant même de transformer la France en leader mondial de l’hydrogène vert. A deux heures de Paris, la Préfecture de l’Yonne fait figure de précurseuse.

Cinq bus pour commencer!

Le 13 octobre dernier, au lendemain de l’annonce du Plan France 2030 par le biais duquel Emmanuel Macron faisait de l’hydrogène sa grande priorité, c’est du côté d’Auxerre que les regards se sont tournés. Ce jour-là, se déroulait l’inauguration officielle de la station à hydrogène vert de l’Auxerrois, AuxHYGen. Une station construite par Hynamics, filiale du groupe EDF, et qui peut produire jusqu’à 400 kg d’hydrogène par jour. En réalité, AuxHYGen fonctionne depuis le 1er septembre, lorsque la Communauté d’agglomération a mis en circulation cinq bus à hydrogène. Ces derniers ont aussitôt intégré son réseau de transport urbain. Des Businova H2 conçus par Safra, le premier constructeur français du secteur. Et qui viennent donc chaque jour se recharger ici… en moins de cinq minutes! Mais ce n’est pas tout.

Bientôt trois trains régionaux

Car ces deux événements ont succédé à un autre. A savoir l’achat, en mars dernier, par la Région Bourgogne-Franche-Comté et par l’Etat, de trois TER bi-mode hydrogène qui devraient circuler entre Auxerre et Laroche-Migennes dès 2025. C’est ainsi que l’Auxerrois est donc devenu le premier écosystème territorial hydrogène de France!

La Bourgogne-Franche-Comté est à la pointe

Au mensuel «Auxerrois magazine» édité par l’agglomération, Nathalie Loch – la cheffe de projet hydrogène et mobilité de l’AER et déléguée régionale chez France Hydrogène – ne cachait pas sa satisfaction. «Le projet hydrogène à Auxerre, que l’Agence Economique Régionale accompagne, s’est inscrit dans la labellisation «Territoire Hydrogène» obtenue par la région Bourgogne-Franche-Comté en 2016. Mais en 2020, la nouvelle collectivité a souhaité aller plus loin que les enjeux de mobilité en créant une véritable dynamique d’attractivité autour de l’hydrogène. (…) Elle a bénéficié du plan de 7 milliards d’euros de l’Etat qui vise à permettre à la France de devenir un acteur mondial de l’hydrogène vert d’ici à 2030. Cette dynamique claire et ambitieuse permet à l’Auxerrois de se rapprocher aujourd’hui du monde des entreprises, qui a besoin de verdir ses activités. Elle va également renforcer la position de la région comme territoire de pointe sur l’hydrogène».

Station à hydrogène Auxerre
Station à hydrogène vert à Auxerre

Un développement aux forts enjeux

La région certes, l’agglomération surtout. Car, bien sûr, AuxHYGen ne se limitera pas à l’alimentation des cinq bus déjà en service et des trois trains attendus. Dans les prochains mois, des véhicules utilitaires de flottes publiques et privées devraient également en faire usage. Puis ceux ramassant les ordures ménagères, ainsi que les bateaux naviguant sur l’Yonne. Sans oublier le système de chauffage de certains logements (par hydrogène stationnaire). Un déploiement qui nécessitera, à l’horizon 2025, l’extension de la capacité de production de la station d’1 à 3 mégawatts.

Un levier économique

Parallèlement à ces différentes innovations, une véritable Technopole hydrogène est en train de se mettre en place à Auxerre. Les objectifs à court terme sont clairs. Accueillir des start-up, ouvrir une filière de formation, et développer un tissu industriel créateur d’emplois. Ainsi, le Pôle environnemental de l’Auxerrois a été choisi pour servir d’incubateur tandis qu’un ancien site industriel devrait bientôt être réhabilité et mis à disposition des start-ups engagées dans la recherche et l’innovation sous forme de bureaux et d’ateliers partagés.

Cap sur les énergies renouvelables locales!

Au même «Auxerrois magazine», Crescent Marault – président de la Communauté de l’Auxerrois et maire d’Auxerre – expliquait en octobre l’ampleur et le potentiel d’un tel déploiement. «Nous avons commencé par établir des partenariats forts avec les acteurs de l’industrie et de la mobilité. D’abord en imaginant collectivement, avec une soixantaine de chefs d’entreprises, les futurs usages de la station. Une démarche qui a reçu le soutien de l’ADEME et du programme européen Jive 2, en charge du développement des véhicules à hydrogène en Europe (…) Avec mon équipe, nous sommes persuadés que l’hydrogène va transformer l’attractivité de notre territoire». Une transformation qui passera nécessairement par des évolutions.

«Nous allons développer toutes les énergies renouvelables pouvant alimenter la station hydrogène avec pour ambition de devenir un territoire énergétiquement autonome.»

Crescent Marault – Maire d’Auxerre

L’autonomie énergétique pour objectif

Ainsi, si aujourd’hui la station fait appel à de l’électricité verte achetée à EDF, l’objectif des pouvoirs publics locaux est de mettre le cap (à court ou moyen terme) sur une production locale. «Pour renforcer notre éco-système territorial autour de l’hydrogène vert, dit encore le Maire d’Auxerre, il faut que nous puissions produire ce carburant non polluant localement. (…) Nous allons développer le photovoltaïque, la méthanisation, l’éolien ainsi que les barrages hydrauliques afin d’utiliser toutes les énergies renouvelables pouvant alimenter la station hydrogène. Avec pour ambition de devenir un territoire énergétiquement autonome

Et maintenant?

Ces bus circulant désormais dans les rues d’Auxerre ont représenté un investissement de 3,7 millions d’euros, «dont près de la moitié a été financée par des fonds régionaux et européens», précise l’agglomération. Qui envisage de doubler son parc d’ici à 2023. Autre projet: accueillir, grâce à la proximité avec Paris (170 km), le premier centre de maintenance des véhicules à hydrogène.

Les + récents

Pollution lumineuse: Les Français appellent à la sobriété!

Un sondage réalisé pour le compte de l'ANPCEN vient...

Metafore: Pour des événements d’entreprise 5 étoiles… et durables!

Né en 2020, cet opérateur propose d’organiser des événements...

Qu’est-ce que l’urbanisme durable?

Face aux enjeux et à l’urgence actuelles, repenser notre...

RSE: L’innovation durable bientôt au cœur des stratégies d’entreprise?

Longtemps Directrice Innovation dans l’industrie, Laetitia Gazagnes est aujourd’hui...

Le tri des biodéchets bientôt obligatoire chez les particuliers

A partir du 1er janvier prochain, conformément à la...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à...

Dans le cadre des Assises du financement des transports qui se sont déroulées ce 23 janvier, Jean Castex a rappelé les principaux points de...

CES Las Vegas 2023: Cap sur le durable!

Le CES Las Vegas vient de fermer ses portes et, comme d’habitude, c’est un flot d’innovations qui a été dévoilé. Avec une tendance de...

Décarbonation, modernisation, RSE… La RATP dresse son bilan 2022

Dans un communiqué de presse, le Groupe RATP a dressé un bilan de cette année 2022 en demi-teinte. En en gardant évidemment que le...