Accueil » Entreprises et Collectivités » Solutions RSE » Recygo lance le premier écosystème dédié au tri et à la valorisation des vêtements professionnels
Recygo lance le premier écosystème dédié au tri et à la valorisation des vêtements professionnels

Recygo lance le premier écosystème dédié au tri et à la valorisation des vêtements professionnels

par Laurent F.

Parce que le tri et le recyclage des textiles seront rendus obligatoire dès le 1er janvier prochain, La Poste et Suez ont uni leur force et proposent désormais un écosystème entièrement dédié aux entreprises.

Chaque année, tous secteurs confondus, 342 millions de tonnes de déchets sont produits par les entreprises. Leur gestion représente donc un enjeu majeur, et de nombreux acteurs viennent aujourd’hui apporter leurs solutions. Parmi eux, Recygo est une joint venture créée par le Groupe La Poste et Suez. Depuis plusieurs années déjà, elle permet aux entreprises, aux collectivités et aux associations de se mettre en conformité avec la loi en assurant pour elles le tri et le recyclage de leurs matériels de bureau. Mais parce qu’à compter du 1er janvier prochain, la loi obligera au tri et à la valorisation des déchets textiles, Recygo a souhaité aller plus loin en lançant tout récemment un nouvel écosystème qui concerne désormais les vêtements et textiles professionnels. Un secteur beaucoup plus lourd qu’il n’y parait puisque ces vêtements représentent à eux seuls pas moins de 165 millions de pièces. Soit 5% des vêtements vendus en France et 50 000 tonnes jetés chaque année. Car, non, l’immense majorité de ces textiles ne bénéficient pas aujourd’hui d’un recyclage. Une aberration quand on sait que les textiles représentent à eux seuls quelque 10% des émissions mondiales de GES !

Une grande première en France

Concrètement, la démarche de Recygo est la résultante d’une longue réflexion. En 2016 déjà, des expérimentations avaient été menées dans le cadre du projet de filière de réemploi et de recyclage des vêtements professionnels (FRIVEP). Dans la région Grand Est, La Poste avait ainsi mis à disposition l’une de ses plateformes afin de stocker d’anciens vêtements venus de grands comptes comme la SNCF et la Ville de Paris notamment. 6,5 tonnes de textiles avaient pu alors être valorisées par ce biais. Un beau succès qui a abouti ces dernières semaines à la création de cette première filière française de collecte et de recyclage des vêtements et textiles professionnels. Une filière qui vient forcément en écho avec l’action de Refashion. Rappelons que l’éco-organisme (agrémenté par l’Etat jusqu’en 2028) assure la gestion de la fin de vie des articles venus de l’habillement, du linge de maison et de la chaussure pour le compte de plus de 5 000 entreprises.

Concrètement, comment ça marche ?

Le dispositif associe trois entités. Ou plutôt quatre. Charge d’abord aux entreprises et aux collectivités de récupérer les anciens vêtements de leurs collaborateurs et de les stocker dans des sacs et sur des chariots mis à disposition par La Poste qui les récupérera par le biais de ses 55 000 facteurs et de son puissant réseau logistique partout en France. Via Recygo le Groupe les acheminera ensuite auprès de Synergie TLC. L’entreprise gérera alors le tri avant d’envoyer les pièces recyclables sur le site de Nouvelles Fibres Textiles. Pour quels usages ? «Après triage par matière puis délissage (textiles débarrassés des boutons, fermeture…), les lots de textiles de matière première exploitables sont adressés aux nombreuses industries utilisatrices de fibres textiles (matériaux composites, filatures…) pour en refaire du fil, des isolants thermiques ou acoustiques, des objets en plastique…», explique Recygo.

Articles connexes