Accueil » Entreprises et Collectivités » Solutions RSE » RSE : Tout sur les achats responsables en 4 questions
RSE : Tout sur les achats responsables en 4 questions

RSE : Tout sur les achats responsables en 4 questions

par Laurent F.

On le sait bien : pour les entreprises, les achats représentent un poids essentiel (50% en moyenne, selon l’ADEME). Ils constituent donc un levier majeur dans nos politiques RSE. Mais qu’est-ce qu’un «achat responsable», au juste ? Faire ce choix est-il risqué ? On fait le point en quatre questions simples.

Qu’est-ce qu’un achat responsable ?

L’AFNOR en donne une définition claire : un achat dit responsable est «un achat de biens ou de services auprès d’un fournisseur ou d’un prestataire sélectionné pour minimiser les impacts environnementaux et sociétaux, et favoriser les bonnes pratiques en termes d’éthique et de droits humains.»

Nos traditionnelles exigences face aux délais de livraison, à la qualité des produits ou des services et aux coûts de ceux-ci ne suffisent donc plus. Les critères RSE doivent désormais aussi entrer en ligne de compte, que ceux-ci touchent le pilier social ou qu’il concerne les enjeux environnementaux. Ainsi, à opter pour une telle démarche, vous ne calculerez bientôt plus seulement en euros, mais en coût environnemental et social également !

Quels points essentiels doivent être vérifiés en amont ?

Bien entendu, pour aborder cette nouvelle politique d’achats les méthodes possibles sont multiples. Mais nul besoin de tout révolutionner. Quelques réflexions de bon sens et la recherche de certaines garanties peuvent évidemment suffire. Un conseil, tout de même : listez vos achats actuels et ceux que vous comptez faire, puis notez rigoureusement tous les risques associés. Voyez-vous des menaces de ruptures de stock ? Des risques de défaillance du fournisseur ? Des éventuels problèmes de non-conformité des produits ? Avez-vous des soupçons sur un potentiel non-respect des droits humains ? Et de l’environnement ? Bref, les questions sont innombrables, et appellent chaque fois à la vigilance. Autre conseil : en parallèle, vous pouvez aussi rédiger une charte que vous pourrez communiquer à vos différents fournisseurs. À eux de la respecter… ou pas ! 

Des labels pour aider à contourner le greenwahing

Heureusement, des labels existent qui peuvent venir vous aider dans vos choix, et vous éviter de succomber (sans le savoir) au trop fréquent greenwashing. Si l’on en connaît tous qui peuvent nous aiguiller dans notre vie de tous les jours, quelques autres existent consacrés tout particulièrement aux achats responsables des entreprises. C’est le cas d’EcoVadis qui propose ses évaluations RSE. Ou encore du label RFAR (Relations Fournisseurs & Achats Responsables). Et sachez encore qu’une norme internationale des achats responsables existe aussi : ISO 20400.

Quels sont les avantages à acheter responsable pour une entreprise ?

Là encore, ils sont nombreux. Au-delà, du fait que les engagements RSE de l’entreprise qui opte pour des achats responsables se trouveront forcément renforcés, plusieurs autres bénéfices pourront être tirés de cette nouvelle démarche. À commencer par une meilleure maîtrise de la chaîne d’approvisionnement. De potentielles économies d’énergie aussi, en tout cas une meilleure gestion des ressources. De plus, les opportunités commerciales s’élargiront, amenant de facto des nouveautés (voire des innovations). Sans oublier ce que peut apporter à court terme le fait de faire appel aux circuits courts, tant en termes de relations avec l’écosystème local qu’en terme d’image auprès de la clientèle et des équipes, la plupart du temps particulièrement sensibles et attentives à ces sujets.

Articles connexes