Guides Pratiques :

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Comment convaincre ses collaborateurs de passer au vélotaf?

Opter pour le vélotaf présente bien des avantages. Et...

Tout ce qu’il faut savoir sur les voitures sans permis!

On vous en a parlé ici: les voitures sans...
Flottes DurablesSensibiliser à la sécurité routière: un challenge pour l'entreprise

Sensibiliser à la sécurité routière: un challenge pour l’entreprise

Les accidents de la route représentent la première cause de mortalité au travail. Les entreprises se mobilisent pour éviter ces drames en mettant en place des mesures de prévention routière. La sécurité routière constitue un véritable enjeu pour le gestionnaire de flotte car réduire les accidents permet aussi de réduire les coûts et d’assurer la sécurité des salariés. Zoom sur les solutions trouvées par les employeurs.

La prévention routière, un élément central de la gestion de flotte

Un accident de la route, même sans avoir à imaginer le pire, représente des dommages matériels. Coûts de réparation et véhicules immobilisés qui empêchent la bonne dynamique d’une flotte de véhicules. Quand ces sinistres entraînent des dommages corporels, c’est un taux d’absentéisme et des arrêts de travail qu’il faut aussi prendre en compte. Autant de coûts et de pleurs qui pourraient être évités si l’on prêtait plus d’attention à la question de la sécurité routière. C’est pourquoi les gestionnaires de flotte se mobilisent pour sensibiliser les salariés à travers des stages ou des challenges d’éco-conduite. La lutte contre les distracteurs tels que l’alcool, la prise de stupéfiants ou encore le téléphone au volant est également traitée. 

Les actions de prévention pour les salariés

De plus en plus d’actions de sensibilisation sont mises en place dans les entreprises afin de rappeler aux salariés de faire attention au volant.

Les journées de la sécurité routière au travail

Les entreprises peuvent participer à ces journées en organisant le temps d’un après-midi ou d’une semaine des animations autour de la question. Le gouvernement met à disposition des employeurs de nombreuses ressources afin de sensibiliser au mieux les collaborateurs à ce sujet. Par exemple, vous pourrez installer des affiches rappelant les méfaits du téléphone au volant dans les couloirs, mettre en place des tests concernant les équipements à moto ou bien des révisions du code de la route. La sécurité routière vous propose aussi de réviser par vous-même votre trottinette, vélo ou moto ou encore de participer à des séminaires. Toutes les ressources sont téléchargeables sur le site internet de la sécurité routière. Ces journées se déroulent généralement au début du printemps.

affiches de la sécurité routière
© Sécurité routière

L’association Prévention Routière pour animer des journées de sensibilisation

Vous vous sentez un peu dépassé par l’organisation d’une telle journée? Pas de panique, des associations s’en chargent pour vous! Prenons l’exemple de l’association Prévention Routière, qui mène des actions de sensibilisation depuis près de 70 ans en entreprise. Vous avez le choix entre 3 types d’action aux durées variables: des conférences qui durent entre 1h30 et 2h, des sessions de sensibilisation pour une demi-journée qui regroupent conférences et ateliers et des démonstrations pendant une journée entière à base d’ateliers pratiques. Ces animations sont adaptées à chaque entreprise pour proposer des actions vraiment personnalisées et pertinentes pour les collaborateurs.

Améliorer son éco-conduite grâce à une application

Afin d’éviter tout accident, une conduite prudente, telle que l’éco-conduite est fortement recommandée. L’idée est de rouler de manière plus écologique, plus économique et plus sûre. Les entreprises lancent donc des challenges éco-conduite à leurs salariés.

Comment ça marche? Cela peut fonctionner grâce à des boîtiers électroniques qui vont détecter les données de conduite. Mais ce système ne fait pas l’unanimité auprès des salariés, qui ont le sentiment d’être traqués par leurs employeurs. Ils préfèrent alors des applications, telles que Drivata ou encore Géco Air. Ces dernières recueillent les données de conduite comme les fortes accélérations, les freinages brusques ou encore l’utilisation du téléphone. A cela s’ajoutent les informations liées au contexte (météo, type de véhicule, type de route, trafic, etc). Et surtout, ces données sont sécurisées et ne sont pas partagées: la vie privée des salariés est donc respectée. Et ça marche! Ces challenges motivent réellement les conducteurs à rouler de manière plus douce et respectueuse. D’ailleurs les meilleurs d’entre eux peuvent obtenir des bons d’achats! 

stage d'éco conduite

D’autre part, les employeurs peuvent faire appel à des prestataires pour leur proposer des stages d’éco-conduite. Ces spécialistes forment les stagiaires autant sur la partie théorique que pratique. Enfin, dernière alternative pour inciter les salariés à se tourner vers l’éco-conduite: l’utilisation de simulateurs installés directement dans l’entreprise. De cette manière, les collaborateurs se forment directement sur place, sans avoir à se déplacer. Un gain de temps et d’argent puisque le coût par stagiaire est automatiquement réduit!

Affronter sa peur du vélo en ville

Enfin, parce que la sécurité routière ne doit pas forcément être associée à la voiture, des stages et formations à vélo peuvent être proposés. Les flottes de vélos se multiplient dans les entreprises, mais certains d’entre nous cachent une peur de rouler à vélo en ville. Usager vulnérable, le cycliste est confronté à de nombreux risques sur la chaussée. Et cela peut en rebuter plus d’un de choisir la petite reine pour aller au travail. Grâce à la formation Remise en Selle, les salariés sont accompagnés par un intervenant formateur pour vaincre cette peur. C’est l’occasion de regagner en confiance en eux à travers plusieurs séances remboursées à 60% par l’employeur.

Latest

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Plan Vélo: 250 millions d’euros d’investissement en 2023

La Première ministre Elisabeth Borne vient d'annoncer la mise...

Cinq arguments pour contrer les réticences face aux voitures électriques

Certes, le marché des voitures électriques explose, mais de...

Trottinette électrique: Pneus pleins ou pneus à air, que faut-il choisir?

A moins d’être un expert en trottinettes, difficile de...
Newsletter
Guides Pratiques

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Comment convaincre ses collaborateurs de passer au vélotaf?

Opter pour le vélotaf présente bien des avantages. Et...

Tout ce qu’il faut savoir sur les voitures sans permis!

On vous en a parlé ici: les voitures sans...

Le Top 5 des voitures électriques sans permis

De plus en plus prisées par les familles en...

Voiture électrique: nos conseils pour bien charger et préserver votre batterie

Faut-il laisser sa voiture électrique se décharger complètement? Ou...

Plan Vélo: 250 millions d’euros d’investissement en 2023

La Première ministre Elisabeth Borne vient d'annoncer la mise en place d'un deuxième plan vélo qui succède à celui lancé en 2018. Voici les...

Cinq arguments pour contrer les réticences face aux voitures...

Certes, le marché des voitures électriques explose, mais de lourdes résistances demeurent. Comment réagir face à ceux qui voient l’électrique d’un mauvais œil? Pas...

Trottinette électrique: Pneus pleins ou pneus à air, que...

A moins d’être un expert en trottinettes, difficile de connaître les différences entre les modèles de pneus proposés par les constructeurs. De ceux-ci dépendront...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.