Accueil » Villes et Territoires » Construction durable » L’immobilier durable a lui aussi sa Fresque!
Après la Fresque du climat, l’Observatoire de l’immobilier durable lance son équivalent entièrement consacré aux bâtiments.

L’immobilier durable a lui aussi sa Fresque!

par Laurent F.

On connaissait la Fresque du climat, l’Observatoire de l’immobilier durable vient de lancer son équivalent entièrement consacré aux bâtiments. Mais de quoi s’agit-il, au juste? 

Plus besoin de les présenter: auprès des entreprises comme pour le grand public les ateliers de la Fresque du climat sont aujourd’hui devenus incontournables. Au point de donner quelques idées à un nombre croissant d’acteurs, tous engagés dans la sensibilisation et la formation aux enjeux de la transition écologique. C’est le cas notamment de Ma Petite Planète, par exemple. Ou d’autres initiatives davantage «sectorisées» à l’image de ce que propose depuis peu l’Observatoire de l’immobilier durable (OID). Association indépendante, l’OID se compose de plus d’une centaine d’adhérents parmi lesquels figurent les leaders de l’immobilier. Elle s’est donnée pour mission d’accélérer la transition du secteur, et publie tous les ans ses études et baromètres, comme celui de l’Immobilier responsable dont on a récemment parlé ici. En ce début 2024, dans un secteur particulièrement concerné et qui s’engage de plus en plus massivement, l’OID vient en effet d’annoncer la création de ses propres ateliers baptisés La Fresque de l’immobilier durable.

Pour mieux répondre aux enjeux, l’intelligence collective est convoquée 

Conçu avec le Master spécialisé Immobilier et Bâtiment Durables ® de l’Ecole des Ponts ParisTech, La Fresque de l’immobilier durable repose sur le même principe que son grand modèle. Elle se veut être un outil à la fois «ludique et pédagogique qui s’appuie sur l’intelligence collective pour explorer les leviers de transition. Son objectif: permettre à tous de mieux comprendre les liens entre les défis environnementaux, les différents acteurs de la filière, la ville, le bâtiment et ses usagers», expliquent ses créateurs. Là encore, il s’agit d’utiliser cartes et pions pour engendrer des mises en situation venant concrétiser les choses pour mieux souligner l’urgence d’agir. 

Après la création du Label’ ID, une nouvelle étape

Le public visé? Les professionnels des différentes filières immobilières, bien entendu. L’idée étant de leur offrir une véritable formation. Une idée qui vient en écho à la création de l’outil d’aide à la décision Bat’Adapt en 2020. Et sur laquelle reposait déjà le Label’ID lancé il y a un an. Porté conjointement par l’OID, l’Université de la Ville de Demain et l’école des Ponts Paris Tech (et soutenu par cinq partenaires représentant la diversité des métiers du secteur que sont Altarea, BNP Paribas Real Estate, In’li, JLL et la SFL), ce label se voulait alors comme «le premier dispositif d’accréditation auto-régulé des professionnels spécialisés en immobilier durable.»

5 000 professionnels formés d’ici la fin 2024

Ainsi, l’OID entend bien poursuivre sa politique de formation. Et pas seulement par le biais de cette nouvelle Fresque de l’immobilier durable à laquelle près de 5 000 acteurs devraient être formés dans les prochains mois. Selon son Directeur général Loïs Moulas, «sur toute la chaîne de valeur de son écosystème, il est urgent que l’industrie immobilière soit formée à la hauteur des enjeux. A l’OID, nous voulons sensibiliser massivement à travers La Fresque de l’Immobilier Durable mais également grâce à d’autres dispositifs complémentaires à l’instar de nos parcours de connaissances avec accréditation professionnelle et des parcours métiers pour permettre des transformations opérationnelles.»

Articles connexes