Tous en électrique ?

Une étude et un rapport publiés récemment viennent nous le confirmer : voitures ou vélos, l’intérêt pour l’électrique va grandissant. A l’échelle européenne, le deux-roues provoque même un engouement jamais vu depuis 20 ans !

Réalisée par l’Institut Ipsos pour Vinci Autoroute, une nouvelle étude publiée fin juillet nous en dit plus sur les intentions des Français en matière de transport. Et le résultat est sans appel ! Effectuée à la fin mai auprès d’un échantillon de 4 000 personnes, cette enquête montre en effet la nette prise de conscience de nos concitoyens sur la nécessité de réduire l’impact environnemental de leurs déplacements : 90 % des actifs le clament haut et fort, et un sur deux se donne moins de 5 ans pour concrétiser leur intention. 35 % pensent acheter un véhicule électrique ou hybride, et quasi autant compte faire plus de vélo ou de marche à pied à l’avenir. Pour 9 % des actifs, vélos et trottinette électrique – voire même hoverboard – seraient le moyen de déplacement idéal quand on habite en ville.« Les choses ont évolué très radicalement ces derniers mois, explique Étienne Mercier, directeur du pôle opinion et santé d’Ipsos. Les Français, qui avaient tendance il n’y a pas si longtemps à dire : « Je ne peux pas faire autrement » ou « Je le ferai quand ce sera vraiment possible » veulent désormais changer les choses. (…) On bascule même assez vite vers des solutions radicales pour une partie d’entre eux. (…) Il y a encore deux ou trois ans, ils disaient non car ils avaient été poussés pendant des années à acheter des diesels et ne comprenaient pas pourquoi ils ne pourraient plus circuler avec. »

2-roues  : L’engouement des Européens

La Confédération des Industries Européennes du vélo (CONEBI), vient de publier mi-juillet son rapport 2021 sur l’évolution des deux-roues en Europe. Sans surprise, dans les 27 pays de l’UE (et au Royaume-Uni), les records ont été battus tout au long de cette année 2020 marquée par la crise sanitaire et les confinements successifs. Ainsi, une progression de 40% a été enregistrée, et les investissements et innovations ont dépassé 1,5 milliard d’euros (1 milliard en 2019) Un record absolu depuis vingt ans ! Le deux-roues préférés des Européens ? Sans conteste, le vélo électrique. Selon Manuel Marsilio, directeur général du CONEBI, « les citoyens européens choisissent des options d’e-mobilité plus vertes plutôt que d’acheter des voitures ou d’utiliser les transports publics, ce qui a fait que les vélos électriques ont bénéficié d’une augmentation stupéfiante de 52 % des ventes. Celles-ci ont bondi à 10,6 milliards d’euros en 2020 ».

Par voie de conséquence, la production de pièces et d’accessoires sur le continent européen a elle aussi connu un pic (3 milliards d’euros) : 80 % des 4,5 millions de vélos électriques vendus dans l’Union Européenne et au Royaume-Uni y ont été fabriqués. « Sur la base des projections actuelles, la valeur des pièces et accessoires produits en Europe doublera pour atteindre 6 milliards d’euros d’ici 2025 », analyse Erhard Büchel, président du CONEBI dont le rapport précise également que cette envolée de la demande a généré 30 % d’emplois supplémentaires dans l’ensemble du secteur. Autre facteur de réjouissance (et non des moindres !) : cette production locale entraînerait une baisse de plus de 2 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an.