Etude Futurosoft : L’imparable triomphe des 2 roues éléctriques face à la crise

Parking vélo

Une étude réalisée auprès de plus de 3 000 points de vente établit l’impact de la crise sanitaire sur le marché des 2 roues. Un triomphe… surtout pour l’électrique ! 

Filiale du groupe DL Software et leader des logiciels de gestion pour les concessions 2 roues, Futurosoft a publié courant mai une passionnante étude sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur. Réalisée en mars dernier auprès de quelques 3 000 points de vente, celle-ci révèle comment les revendeurs ont traversé la crise actuelle. Et les enseignements sont (parfois) assez étonnants !

Une année 2020 marquée par le net envol de l’électrique

Depuis le premier confinement on l’a souvent vu, lu ou entendu : vélos, motos, scooters ou trottinettes, les Français se seraient rués sur les concessions, qui pour acheter un nouveau 2 roues, qui pour faire réparer le sien.

Vrai et faux à la fois! Si, pour 42,54% des concessionnaires interrogés leur chiffre d’affaires aurait plutôt baissé tout au long de cette année historique, pour 42,53% il aurait singulièrement baissé!

Le débat reste donc ouvert sur le sujet. Une certitude, en tout cas: le contexte sanitaire a inévitablement induit de nouveaux comportements d’achat : près de 87% l’ont très clairement observé.

De quelle nature ? 33% des points de vente ont vu le budget de leurs clients augmenté quand 39% ont aussi observé une nette évolution quant à la nature des produits achetés. Les revendeurs de vélos plus spécifiquement : l’engouement pour l’électrique s’y est soldé par une impressionnante hausse des demandes : + 76 % (45% tous deux-roues confondus).

Optimisme et réflexions sur le digital marquent 2021

Portés par le prolongement sans fin de la crise (et, bien entendu, par les différentes primes accordées par l’Etat et les collectivités locales), vélos, motos, scooters et trottinettes électriques ont poursuivi leur essor en 2021.

L’heure est donc clairement à l’optimisme chez les professionnels : 68% voient cette année comme positive quand 24% craignent un essoufflement au moment de la reprise qui s’amorce. Reste donc à entretenir la flamme chez les usagers déjà séduits, et à déclencher le désir chez ceux qui hésitent encore.

Bien sûr, certains y ont déjà pensé : face à la demande croissante, 65% des concessionnaires envisageaient (à la date de l’enquête) de distribuer des véhicules électriques, ce qu’ils ne faisaient pas jusqu’ici.

Enfin, création de sites internet, présence en ligne plus massive ou numérisation de leurs systèmes de gestion, le digital occupe plus que jamais les esprits lorsqu’il s’agit de penser au développement futur.

Pour le Directeur Général de Futurosoft Simon Quéret, « l‘arrivée de la crise sanitaire a provoqué une véritable prise de conscience quant aux enjeux du digital. Le secteur du cycle et motocycle est à la recherche de leviers pour accroître son chiffre d’affaires sans augmenter le trafic en points de vente ».

De fait, 61% d’entre eux déclarent qu’investir dans le digital est leur priorité absolue en cette année 2021. Et même 75% chez les revendeurs de motos !