Victor Breban, co-fondateur de NOIL : « Notre ambition ? Devenir le leader français du rétrofit des deux-roues ! »

Must read

Elle fait de plus en plus parler. NOIL est une start up qui propose l’électrification de nos deux-roues. Son co-fondateur, Victor Breban, nous en dit plus sur cette jeune entreprise et son fulgurant développement, de son atelier de Montreuil jusqu’à son récent partenariat avec le réseau national Feu Vert ! 

Comment est née NOIL ? 

Victor Breban : « Au départ, nous sommes trois amis d’enfance (Raphaël Setbon, Clément Fleau et moi-même), et nous partageons depuis toujours la passion des deux-roues. La volonté d’entreprendre, aussi. L’idée de NOIL nous est venue du fait que mon vieux scooter n’avançait plus ; il demandait beaucoup de réparations et je n’arrivais pas à le vendre. J’ai proposé à Raphaël de l’électrifier, et voilà comment NOIL est née ! En fait, nous sommes partis d’un simple constat : les usagers de deux et trois-roues, notamment en zones urbaines, doivent faire face à plusieurs difficultés : le bruit de leur engin, l’odeur, une maintenance assez chère, des frais de stationnement de plus en plus coûteux (cf. les frais de stationnement à Paris pour les deux-roues à essence alors que le stationnement restera gratuit pour les électriques)…

Face à cela, nous disposons de très peu de véhicules électriques. Ainsi, les deux-roues représentent seulement 2% du parc français ! Il se trouve que Raphaël est ingénieur en conception mécanique, spécialisé dans le moteur électrique. C’est lui qui a pensé la solution de kits électriques que nous proposons aujourd’hui. Il est aussi le CTO de NOIL. Clément, lui, est acheteur industriel de formation, et notre CEO. Enfin, de formation juridique, je m’occupe de ce secteur et des relations avec nos partenaires. »

Très vite, vous avez rejoint AIRe, l’association qui a permis l’autorisation et l’actuel développement du rétrofit en France…

VB : « NOIL a été lancée fin 2018 avant même la création d’AIRe, mais aussitôt que celle-ci a été fondée nous l’avons bien entendu rejointe pour faire avancer ensemble le texte sur le Rétrofit, en espérant obtenir une réglementation légale. Ce que nous avons obtenu par l’arrêté ministériel du 13 mars 2020. Nous avons reçu la première homologation française du secteur du Retrofit pour un kit d’électrification compatible avec les Solex 3300, 3800 et 5000. Puis, une deuxième pour notre kit d’électrification compatible avec les Peugeot 103. »

Atelier de NOIL à Montreuil

Quels modèles proposez-vous, et pour quel coût ? 

VB : « Outre les deux modèles homologués (ou sur le point de l’être), nous proposons d’électrifier des 50 cm3, et des Vespa PX. Avec aussi pour projet des Piaggio MP3 et des BMW C1. L’électrification d’un Solex coûte 499€ (prime déduite). Pour un Peugeot 103, c’est 899€. Et pour un 50 cm3, nous sommes aux alentours des 1000€. »

Concrètement, si je veux faire rétrofiter mon deux-roues, comment dois-je procéder ? 

VB : « Vous pouvez vous adresser à nous, dans nos ateliers de Montreuil. Ou chez l’un de nos partenaires, puisque nous avons formé plus de 20 garages indépendants. A ce jour, plus de 300 de nos kits d’électrification ont été réservés et sont en cours de livraison. Et ce n’est pas fini ! Nous venons de signer un partenariat avec le réseau Feu Vert. Grâce à cela, nous pourrons très bientôt électrifier les deux-roues partout en France. »

D’autres projets ? 

VB : « Nous avons l’ambition de devenir le leader du rétrofit en France et, à terme, de nous développer partout en Europe grâce à la prochaine harmonisation des textes. Nous espérons vraiment pouvoir participer à l’accélération de la transition du parc automobile. Pour cela, nous venons de finaliser une levée de fonds auprès de différents acteurs afin de nous permettre d’accélérer notre croissance. »

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article