CAKE: Une moto électrique utilitaire pour une mobilité vraiment durable

    CAKE

    Le constructeur suédois, CAKE a profité du récent salon EICMA de Milan pour annoncer sa nouvelle gamme de motos électriques entièrement dédiée aux professionnels. Transports d’objets encombrants, livraisons du dernier kilomètre… il y en aura pour tout le monde!

    Vers des déplacements professionnels à zéro émission

    Spécialisée dans les motos électriques légères et haut de gamme, la Suédoise CAKE vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle gamme, la CAKE :work. Des modèles qui, comme leur nom l’indique, sont conçus pour des usages professionnels. «Avec le lancement de la série :work, CAKE accélérera la transition vers des villes durables. Elle facilitera la réduction significative des émissions de gaz à effet de serre en offrant des solutions et des opportunités aux entreprises. Cette série répond à plusieurs défis urgents auxquels sont confrontées les régions métropolitaines du monde entier», expliquait le constructeur dans un communiqué annonçant la disponibilité de cette nouvelle gamme d’utilitaires dès la fin novembre.

    Avant que son fondateur et PDG Stefan Ytterborn ne précise: «CAKE :work offre le potentiel immédiat d’éloigner les livraisons du dernier kilomètre et la main-d’œuvre mobile des solutions traditionnelles, dépassant clairement l’efficacité des voitures et des vélos. Cette initiative est notre contribution la plus importante à ce jour pour accélérer le processus vers une société à zéro émission.»

    Livraisons du dernier kilomètre, artisans, commerces alimentaires… A chacun sa moto!

    Suite à une levée de fonds de 60 millions de dollars réalisée fin septembre, Cake :work est désormais entrée en stade de production. Développée en collaboration avec différents groupes d’utilisateurs professionnels, elle s’appuie sur les trois gammes déjà existantes. A savoir la tout-terrain Kalk, la modulaire Ösa et l’urbaine Makka. Avec une autonomie accrue, et «une assistance électrique qui permet aux travailleurs d’alimenter des outils électroniques ou de réguler la température de boîtes de livraison de nourriture, par exemple. De plus, :work a une capacité de remorquage améliorée ainsi qu’une conception plus compacte (un guidon plus étroit, notamment) qui permet aux cyclistes de se faufiler plus facilement entre les voitures», annonce encore le constructeur.

    CAKE

    Côté performances ?

    La Kalk :work offre une vitesse de pointe de 90 km/h, une autonomie de 83 km en zone urbaine et une puissance de 10 kW (13 ch). La Ösa :work et ses deux plateaux de transport (à lavant et à larrière) dispose, quant à elle, de 160 km d’autonomie et permet une vitesse maximale de 25 km/h en version Ösa « Range » :work, quand la Ösa « Flex » :work  atteint 140 km et 45 km/h maximum. Enfin, la Makka :work (dédiée aux livraisons rapides) est proposée en une Makka « Range » :work (110 km d’autonomie pour 25 km/h de vitesse maximale). Ou en une Makka « Flex » :work (100 km et 45 km/h). 

    Toutes sont disponibles en précommande sur le site de CAKE. Leur prix? 13 000 € pour la Kalk, de 10 000 à 12 000 € pour l’Ösa, et de 4 700 € à 5 000 € pour la Makka.