Mobilité durableVoiture électriqueTout ce qu'il faut savoir sur les voitures sans permis!

Tout ce qu’il faut savoir sur les voitures sans permis!

On vous en a parlé ici: les voitures sans permis font un carton! Des véhicules légers, peu encombrants, et que l’on peut donc garer facilement en ville. Mais quelles règles s’appliquent à ces voiturettes et à leurs conducteurs? Et quelles sont les sanctions si on vient à contrevenir aux obligations? On vous dit tout.

permis
Citroën Ami

Où les voitures sans permis peuvent-elles circuler? 

Leur vitesse maximale étant limitée à 45 km/heure pour les quadricycles légers, et à 90 km/heure pour les quadricycles lourds, les voitures sans permis ne peuvent donc en aucun cas accéder aux voies rapides. C’est-à-dire aux voies express, aux voies sur berges (à Paris), aux périphériques et aux autoroutes. En revanche, elles peuvent tout à fait circuler sur les routes nationales et départementales. Et, bien évidemment, en ville!

Code de la route: Quelles sont les règles?

Qu’elles soient petites ou non, n’attendez pas de souplesse particulière: quoique l’on choisisse de conduire, le Code de la route est le même pour tous. Vous devrez donc attacher votre ceinture de sécurité, ne pas téléphoner au volant, ne pas boire d’alcool avant de conduire, ne pas dépasser les limites de vitesse autorisées, respecter les feux de circulation, les priorités et autres Stop… 

Où stationner?

Ne pensez pas que le faible encombrement de votre VSP vous permettra de faire n’importe quoi. Se garer «à la sauvage»? Même pas en rêve! Comme toute autre voiture vous devrez stationner sur les emplacements autorisés. Aussi petite soit elle, votre Twizy ou votre Ami devra être garée comme les autres. Enfin, pensez à passer par l’horodateur. Là encore, pas de grâce particulière; tout le monde est logé à la même enseigne! Mais, bien évidemment, comme pour les autres engins, si votre votre voiturette est électrique le stationnement sera gratuit. En tout cas dans certaines villes. Comme à Paris, notamment. 

voiture

Que risque-t-on?

Là encore, les mêmes sanctions s’appliquent à tous. A ceci près que, de toute évidence, on ne vous supprimera jamais aucun point puisque vous n’avez pas besoin de permis pour conduire votre petit bolide! Du moins pas du permis B. Pour le reste, c’est une toute autre affaire. En cas de délits et de récidives vous risquez même de lourdes amendes, voire un passage au tribunal. Dans les cas extrêmes une interdiction de conduire un véhicule (pour une durée de cinq ans au maximum) peut être prononcée à votre encontre. Et pas seulement un VSP, tous les types de véhicules! Et n’envisagez pas de passer votre permis de conduire pendant ce temps-là. Cela vous sera interdit aussi!

Assurer sa voiture sans permis, mais comment? 

Comme pour les EDPM, circuler en voiture sans permis nécessite de souscrire une responsabilité civile dite «au tiers». De manière générale, sachez que les assureurs proposent des garanties identiques que celles disponibles pour les voitures «classiques». Vous pourrez donc choisir la formule qui vous conviendra le mieux, jusqu’à être assuré «tous risques» si vous le souhaitez. Pour souscrire, les conditions restent les mêmes que pour tous les engins à moteur. Vous devrez notamment présenter votre certificat d’immatriculation. 

Bon à savoir : Le coût moyen d’une assurance «tous risques» s’établit autour des 600 à 700 euros par an. Par ailleurs, sachez que certains assureurs se montrent réticents à assurer un conducteur de quadricycle léger lorsque celui-ci a l’âge minimal requis, à savoir 14 ans. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence. 

permis
Renault Twizy

Où et comment recharger les voiturettes électriques? 

A question simple, réponse encore plus simple: sur n’importe quelle prise domestique 220V! Ainsi rechargerez-vous votre voiture sans permis comme vous rechargez déjà votre smartphone ou que vous branchez votre lave-linge. Une opération on ne peut plus facile, donc. Sauf à vivre en appartement et en étage bien sûr. Mais vous pourrez toujours demander l’autorisation à votre syndic d’utiliser les prises disponibles dans les parties communes. Ou vous brancher au travail. Nombreuses sont aussi les bornes de recharge publiques à proposer des prises classiques. Si ce n’est pas le cas, rassurez-vous: il vous sera toujours possible d’utiliser des adaptateurs Type 2 et Type 3. 

Les + récents

Pollution lumineuse: Les Français appellent à la sobriété!

Un sondage réalisé pour le compte de l'ANPCEN vient...

Metafore: Pour des événements d’entreprise 5 étoiles… et durables!

Né en 2020, cet opérateur propose d’organiser des événements...

Qu’est-ce que l’urbanisme durable?

Face aux enjeux et à l’urgence actuelles, repenser notre...

RSE: L’innovation durable bientôt au cœur des stratégies d’entreprise?

Longtemps Directrice Innovation dans l’industrie, Laetitia Gazagnes est aujourd’hui...

Le tri des biodéchets bientôt obligatoire chez les particuliers

A partir du 1er janvier prochain, conformément à la...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

Et si, face à la crise énergétique, la voiture...

Pour faire baisser nos factures d’électricité, une solution existe. Certes encore peu courantes en Europe, les technologies V2G, V2L et autre V2H pourraient bien...

Voitures électriques: les principales annonces du Mondial de l’Auto

Après quatre ans d’absence le Mondial de l’Auto s’est tenu du 17 au 23 octobre à Paris. Et, sans surprise, les voitures électriques ont...

Véhicules électriques et bornes de recharge: L’ADEME dresse le...

L’ADEME a récemment publié son bilan sur les véhicules électriques et les bornes de recharge. L’occasion d’aborder toutes les questions essentielles à leur développement....