Mobilité durableFin du ticket de métro: quelles alternatives pour le remplacer?

Fin du ticket de métro: quelles alternatives pour le remplacer?

«Ne perds pas ton ticket de métro», «ne le colle pas au téléphone ça va le démagnétiser», «si tu le plies il ne passera plus dans la machine»… Autant de phrases qui sont en voie de disparition.

Depuis la pandémie certains enjeux sanitaires ont été remis en avant ainsi que les questions écologiques. À la croisée des chemins, le ticket de métro. Polluant et pas très high-tech à l’heure du sans contact, cela fait un peu plus de six mois que son retrait du marché a été engagé. Aujourd’hui, bien qu’il reste des exceptions, la plupart des guichets ne proposent plus de tickets de métro. Comment s’y retrouver et quelle est la meilleure alternative à nos bon vieux tickets en carton? Make a Move vous répond. 

Certes, l’annonce de la suppression du ticket de métro avait fait grand bruit. Pourtant, c’est une transition en douceur qui va s’opérer. La RATP compte en effet commencer par inciter les utilisateurs à passer au dématérialisé à travers un avantage financier avant de forcer le retrait complet des tickets au profit de cartes nominatives. Ceux-ci seront donc toujours autorisés et fonctionnels, pas d’inquiétude si vous avez des réserves. En revanche, la vente se raréfiera jusqu’à s’arrêter complètement. Un arrêt prévu dès mars 2022 à l’origine mais reporté au mois de septembre prochain. En effet, une pénurie mondiale de puces électroniques, indispensables aux nouvelles cartes, ralentit le passage au dématérialisé.

1. Le forfait «navigo liberté +»: Une liberté avant tout parisienne

C’est la solution idéale pour les Parisiens qui ont une utilisation occasionnelle des transports en commun. L’utilisateur reçoit une carte «navigo» nominative donnée gratuitement. Quel que soit le forfait qu’il choisit par la suite, la carte est la même. Dans le cadre du forfait navigo liberté + , l’utilisateur ne paye que les trajets qu’il réalise (à raison d’1€49 par trajet). Un trajet équivaut à une heure trente depuis le moment où vous validez la carte.

Les trajets peuvent s’accumuler, jusqu’à 7€50 au maximum pour une journée. L’utilisateur recevra quelques jours avant la fin du mois le total de ses dépenses et sera ensuite automatiquement prélevé. Bus, métro, tramway sont accessibles avec ce pass mais attention, il ne concerne que Paris intra muros (zone 1- voir plan). Sortir de cette zone ne pourra donc se faire qu’en complétant avec un second forfait.

ticket de metro
Carte des zones du métro parisien – zone 1 entourée en noir

Par ailleurs, comme le montre le tableau ci-dessous, il est désormais possible avec le même ticket de métro de prendre ensuite le bus ou le tramway, dans la limite du temps de validité d’un ticket, c’est à dire une heure et demie.

Tableau de correspondances – source site Ile de France mobilités

Attention:

  • Les remboursement employeur sont compliqués au vu de l’irrégularité de l’utilisation du pass
  • Les tarifs des noctiliens sont différents selon leur destination voir ici .
  • En cas de perte il faudra racheter la carte

Le gros plus:

Puisque vous ne payez que les trajets effectués, qu’importe si vous n’utilisez pas votre carte même pendant plusieurs mois, rien ne vous sera facturé. 

2- Le forfait «navigo easy»: descendant du ticket de métro

Là aussi l’utilisateur doit se munir d’une carte nominative à 2 euros. Il peut alors la recharger, depuis une borne ou un guichet. Plusieurs options s’offrent à lui: un ticket à l’unité (1€90) ou le traditionnel carnet de 10. Il s’agit du même fonctionnement que les tickets traditionnels, excepté que les tickets sont chargés sur la carte plutôt que remis directement en main propre. Pour savoir combien de tickets il vous reste, les solutions sont multiples. Le plus simple étant de vérifier les écrans des bornes de passage au moment de valider votre pass.

carte navigo
Carte navigo easy

Attention:

  • Un même pass ne peut contenir à la fois un forfait au tarif entier et un tarif réduit, ce qui signifie que les bambins doivent avoir leur propre carte.
  • Les remboursement employeur sont compliqués au vu de l’irrégularité de l’utilisation du pass

Le plus:

Le carnet de ticket dématérialisé est légèrement moins cher que le carnet en papier. (14€90 contre 16€90 ce qui permet d’amortir le prix de la carte dès le premier achat). Le tarif réduit est également adapté en conséquence.

Le gros plus:

Comme pour les tickets habituels, un ticket peut donner accès à toutes les zones en fonction de ce que vous sélectionnez.

3- L’application bonjour RATP: quesaco?

Déjà connue des utilisateurs du pass navigo mensuel, cette application qui regroupe à la fois guidage et info-trafic a ajouté une corde à son arc pour aider à la dématérialisation de ses titres de transport. Elle permet désormais de consulter son forfait, voir son nombre de tickets restants dans le cas du forfait navigo easy. Pour ce faire, rien de plus simple, il suffit d’apposer sa carte contre son téléphone qui réagit comme une borne et lit la carte. Cette technologie permet même de recharger son pass navigo via son téléphone. Pratique.

tickets de métro
publicité appli RATP et pass navigo

La RATP communique également largement sur le rôle des smartphones dans la dématérialisation des titres de transport. Toutefois, la réalité de cette utilisation est encore décevante. Seuls les téléphones Android permettent d’utiliser le téléphone comme une carte et de le badger à la borne du métro ou encore du bus. Les utilisateurs d’iPhone devront donc se contenter de leur pass.

Par ailleurs, le gros défaut reste que téléphone et carte Navigo ne communiquent pas. Il faut donc choisir à l’achat d’utiliser une carte physique ou seulement sa matérialisation sur téléphone. Non seulement ceux qui détiennent déjà un forfait ne peuvent donc pas bénéficier de cette fonctionnalité mais même pour ceux qui ont le choix, il semble encore hasardeux de confier à son téléphone cette tâche. En effet le réseau Île-de-France Mobilités admet sur son site qu’il est «préférable d’avoir de la batterie et que le téléphone soit allumé pour valider un titre» et enjoint les utilisateurs à «tester le comportement de [leur] téléphone». On estime ainsi que l’application Bonjour RATP, dont le rôle de guidage est au point, n’a pas encore atteint le maximum de ses capacités qui donnerait à tous l’envie de passer au tout dématérialisé. 

4- Le ticket de bus de dépannage

Enfin, pour ceux qui ont déjà pris le bus, vous avez certainement remarqué ces affiches annonçant la disparition du ticket et proposant l’alternative d’envoyer un SMS payant en guise de titre de transport. Le code à envoyer est le plus souvent précisé à l’arrêt de bus ou dans le bus lui-même et peut différer d’un bus à l’autre. Le principe est simple: le numéro est payant et le fait d’envoyer un SMS vous fait payer le prix d’un ticket de bus.

bus par téléphone
exemple d’affiche présentant le service de ticket de bus par sms

Attention

Ces tickets ne sont valables que pour les bus et surtout cela ne vous permet pas de faire de correspondance!

Vérifiez également auprès de votre opérateur le bon fonctionnement de ce service.

Et si c’était le moment de tester une nouvelle manière de se déplacer?

Vélos électriques (ou non), trottinettes, gyropodes et autres skateboards électriques sont de plus en plus plébiscités par les consommateurs. Et pour cause! Coûts réduits, conditions de transports plus agréables ou choix d’un moyen de transport durable sont au cœur des préoccupations des Français depuis ces dernières années. Pourquoi ne pas profiter de la fin des tickets de métro pour découvrir une nouvelle manière de se déplacer?

ticket de metro
Les + récents

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à la normale

Dans le cadre des Assises du financement des transports...

Les professionnels du tourisme face aux défis de la transition écologique

Nouvelles mobilités, transition environnementale, attentes de clients de plus...

Sogaris: Ou quand la logistique urbaine réinvente nos villes…

Elle fait partie des géants du secteur, Sogaris dispose...

5 innovations pour amener la transition écologique à la maison

Pas un mois ne passe sans que naissent de...

Le fabricant de meubles Gautier s’implique dans le marché de la seconde main

Fortement engagé dans l’éco-responsabilité, depuis l’achat de ses bois...

Transition énergétique: Quelles aides pour les entreprises?

Dans la grande majorité des cas, pour les entreprises,...

CES Las Vegas 2023: Cap sur le durable!

Le CES Las Vegas vient de fermer ses portes...

Quand les territoires doivent se réinventer…

Face aux enjeux climatiques et au nouveau modèle économique...

RATP: Jean Castex s’engage vers un retour rapide à...

Dans le cadre des Assises du financement des transports qui se sont déroulées ce 23 janvier, Jean Castex a rappelé les principaux points de...

CES Las Vegas 2023: Cap sur le durable!

Le CES Las Vegas vient de fermer ses portes et, comme d’habitude, c’est un flot d’innovations qui a été dévoilé. Avec une tendance de...

Décarbonation, modernisation, RSE… La RATP dresse son bilan 2022

Dans un communiqué de presse, le Groupe RATP a dressé un bilan de cette année 2022 en demi-teinte. En en gardant évidemment que le...