Guides Pratiques :

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Comment convaincre ses collaborateurs de passer au vélotaf?

Opter pour le vélotaf présente bien des avantages. Et...

Tout ce qu’il faut savoir sur les voitures sans permis!

On vous en a parlé ici: les voitures sans...
Mobilité durableFocus transports et mobilité : L'évolution vers des bus électriques

Focus transports et mobilité : L’évolution vers des bus électriques

Île-de-France Mobilités, la transition énergétique pour les transports en commun

Laurent Probst, directeur général d’Île-de-France Mobilités et vice-président de L’EMTA (Association européenne des autorités organisatrices des transports), nous présente aujourd’hui les projets envisagés en Île-de-France.

Les enjeux actuels

Laurent s’est rendu au salon Autonomy Paris 2022 pour parler d’une problématique qui est commune à toutes les autorités organisatrices des transports en Europe. C’est la transition énergétique des bus. En Île-de-France, nous avons 10 500 bus et nous devons changer cette flotte de bus par des bus propres. C’est un enjeu de santé, c’est un enjeu de réchauffement climatique, c’est un coût. Aujourd’hui, un bus diesel coûte 230 000 € euros, alors qu’un bus électrique coûte 500 000 €, et un bus hydrogène plus de 800 000 €.

Financement

C’est l’autorité organisatrice des transports qui finance ce projet. Le problème, c’est que naturellement, ça coûte de l’argent. Aujourd’hui, c’est porté par les villes, les régions, qui sont les autorités organisatrices des transports. Cependant, l’Union européenne, la Commission européenne, les gouvernements nationaux ne peuvent pas rester à l’écart et juste regarder ce qui se passe et ne rien faire.
Il faut donc qu’ils aident à cette transition énergétique.

bus électrique
Transdev

Quel avenir pour les transports?

Ce que l’on constate, c’est que dans nos villes, qui sont quand même des poumons économiques de l’Europe, l’activité économique est de plus en plus forte. Le besoin de transports en commun est donc de plus en plus fort. Assurément, la voiture électrique permet de réduire les émissions. Malgré cela, un véhicule électrique, notamment si on prend un gros véhicule électrique , sur le coût global de réalisation de l’objet, ça émet beaucoup de CO2. Il faut favoriser les transports en commun, aider les mobilités actives, le vélo, la marche. On va aller de plus en plus vers un rôle des autorités organisatrices des mobilités, vers les mobilités actives.

Latest

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Plan Vélo: 250 millions d’euros d’investissement en 2023

La Première ministre Elisabeth Borne vient d'annoncer la mise...

Cinq arguments pour contrer les réticences face aux voitures électriques

Certes, le marché des voitures électriques explose, mais de...

Trottinette électrique: Pneus pleins ou pneus à air, que faut-il choisir?

A moins d’être un expert en trottinettes, difficile de...
Newsletter
Guides Pratiques

Top 5 des voitures électriques championnes de l’autonomie

Oui, on peut faire de longs trajets au volant...

Comment convaincre ses collaborateurs de passer au vélotaf?

Opter pour le vélotaf présente bien des avantages. Et...

Tout ce qu’il faut savoir sur les voitures sans permis!

On vous en a parlé ici: les voitures sans...

Le Top 5 des voitures électriques sans permis

De plus en plus prisées par les familles en...

Voiture électrique: nos conseils pour bien charger et préserver votre batterie

Faut-il laisser sa voiture électrique se décharger complètement? Ou...

Les bons plans pour se déplacer quand on est...

D’après la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, en 2018, la part des transports représentait près de 13% du...

Où en est-on des «taxis volants» ? 

A la rédaction, on n’a pas pu s’empêcher de mettre «taxis volants» entre guillemets. Et pourtant… est-ce encore vraiment de la science-fiction que de...

Remaniement: Clément Beaune nommé ministre délégué aux Transports

Absent du premier gouvernement Borne, le Ministère des Transports vient de faire sa réapparition. Clément Beaune, jusqu’ici «Monsieur Europe» d’Emmanuel Macron, occupera désormais ce...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.