Prime à la conversion, bonus écologique, crédit d’impôt: des aides maintenues

    Barbara Pompili
    Barbara Pompili

    Prévue au 1er janvier prochain, la baisse de la prime à la conversion et du bonus écologique laissait craindre un essoufflement des ventes. Bonne nouvelle : finalement, rien ne changera avant juillet 2022 ! De plus, un crédit d’impôt couvrant l’acquisition et la pose de système de recharge a été réinstauré jusqu’en 2023. Explications.

    Si depuis deux ans les voyants sont au vert du côté de la vente des véhicules électriques et hybrides rechargeables, le marché de l’automobile connaît néanmoins une large crise. En France comme ailleurs, seule la mobilité électrique tire son épingle du jeu et permet ainsi de limiter la casse. La baisse prévue des aides de l’Etat laissait donc craindre le pire. Souvenons-nous que, pour soutenir un marché éprouvé, le bonus écologique avait été renforcé à hauteur de 7.000 € au lendemain du premier confinement (en mars 2020). Ramené ensuite au niveau actuel de 6.000 € maximum, il devait être à nouveau réduit en janvier prochain. Mais, voilà, le 22 octobre dernier tout a changé !

    «On finance le passage aux voitures électriques pour que le plein ne coûte plus que 10 euros.»

    Barbara Pompili, Ministre de Transition écologique, 22 octobre 2021, France Info

    Ne plus dépendre des hausses des prix de l’énergie

    Au lendemain de l’annonce par le Premier Ministre Jean Castex d’une indemnité de 100 € pour compenser la hausse du prix des carburants, Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique a annoncé au micro de France Info le maintien de la prime à la conversion ainsi que du bonus écologique au même niveau que celui d’aujourd’hui, ceci jusqu’au 1er juillet 2022. Pour six mois supplémentaires, la prime pour l’achat d’un véhicule propre reste donc fixée à 5.000 € maximum, et le bonus écologique à 6.000 €. « On finance le passage aux voitures électriques pour que le plein ne coûte plus que 10 euros. Nous devons faire face au court terme, mais aussi faire évoluer nos habitudes pour ne plus dépendre de ces hausses non maîtrisables du pétrole et du gaz. (…) Il faut des mesures de long terme qui permettront à la France et aux Français de ne plus subir ces hausses perpétuelles. » Et Barbara Pompili de préciser que « 860.000 primes à la conversion et 430.000 bonus écologiques ont d’ores et déjà été distribués au cours du quinquennat. »

    Un crédit d’impôt pour nos recharges

    Depuis la mise en place de « MaPrimeRénov’ » au 31 décembre 2020, le crédit d’impôt dédié aux systèmes de charge avait été de fait supprimé. Un dispositif analogue vient d’être remis en place dans le cadre de la loi de finances 2021 : un crédit d’impôt pour l’acquisition et la pose de systèmes de charge pour V.E. En cours jusqu’au 31 décembre 2023 (pour des achats et poses effectuées à partir du 1er janvier 2021) il couvre 75% du montant des dépenses, dans une limite de 300 € par système de charge. L’arrêté du 27 mai 2021 (publié au Journal Officiel 11 août dernier) détermine les modalités : sont concernées les bornes dont les types de prise respectent la norme NF EN 62196-2, ainsi que celles stipulées dans le décret n° 2017-26 du 12 janvier 2017.