Volvo Cars : Vers un design automobile durable et écolo

Must read

Parce que la volonté du zéro carbone ne suffit pas, le constructeur s’engage aussi vers une production tournée vers le bien-être animal. Désormais, plus aucune Volvo électrique ne contiendra de cuir et les matériaux recyclés seront privilégiés. Explications.

Engagé dans un avenir automobile résolument vert, Volvo Cars s’est fixé une ligne directrice forte. Nommée « Freedom to Move », elle se traduit par diverses ambitions. Notamment celle de voir ses ventes (à l’échelle mondiale) se composer de 50 % de V.E. à l’horizon 2025. Surtout, le géant automobile entend réduire progressivement son empreinte carbone pour devenir climatiquement neutre dici 2040. Une volonté qui passe, bien entendu, par toutes les étapes, à commencer par le design !

C’est ainsi que, fin 2020, Volvo Cars avait déjà rendu public un rapport (« L’essor du design durable ») qui explorait l’avenir des matériaux de luxe. Une étude réalisée en collaboration avec le cabinet de prévisions de tendances The Future Laboratory, et qui montrait combien les lignes allaient devoir immanquablement bouger dans les années qui viennent. Deux tiers des consommateurs interrogés considéraient, en effet, la politique environnementale d’une marque comme un facteur essentiel dans leur décision d’achat. Pour plus de transparence, ils souhaitaient même la création d’un étiquetage carbone.

« Nous devons répondre aux besoins de tous les aspects du développement durable, et pas uniquement réduire les émissions de CO2 »

Robin Page, Directeur du design chez Volvo Cars.

Réduire l’empreinte carbone ne suffit pas

Depuis lors, Volvo Cars s’emploie à trouver des solutions durables et de haute qualité. Selon Stuart Templar, Directeur mondial du développement durable, « en tant que constructeur automobile progressiste, nous devons répondre aux besoins de tous les aspects du développement durable, et pas uniquement réduire les émissions de CO2. Lapprovisionnement responsable constitue une part importante de ces efforts. »

L’objectif ? 25 % de matériaux recyclés et dorigine biologique dans la fabrication des nouveaux véhicules siglés Volvo d’ici 4 ans ! « Le défi suivant est de changer notre manière dutiliser ces matériaux, que ce soit pour fabriquer des pièces automobiles qui durent infiniment, retournent dans l’économie circulaire ou dans la terre. », explique encore Robin Page, Directeur du design.

Volvo C40 Recharge, interior

Adieu au cuir, place à Nordico

Parmi les décisions les plus « spectaculaires », le constructeur vient d’annoncer l’arrêt de toute utilisation du cuir dans la fabrication de ses nouveaux V.E. Une décision qui prend effet dès maintenant puisqu’elle concerne sa toute nouvelle Volvo C40 Recharge. A sa place, un nouveau matériau dintérieur, Nordico, fera son apparition, composé (entre autres) de matières venues des forêts de Suède ou de Finlande et de bouchons recyclés provenant de l’industrie du vin.

Des options de sellerie en laine mélangée, acquis chez de fournisseurs certifiés éco-responsables, continueront tout de même à être proposées. Mais pas aveuglément ! Un programme trop ambitieux ? Stuart Templar le reconnaît : « Trouver des produits et des matériaux qui soutiennent le bien-être animal représente un défi de taille. Néanmoins, ce nest pas une raison pour éviter ce sujet important. Cette aventure en vaut la peine. Afficher un état desprit réellement progressiste et durable signifie que nous devons nous poser des questions difficiles et nous efforcer de trouver des réponses.»

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article