Tier Mobility rachète Nextbike: Le premier grand leader européen des mobilités douces est né!

    L’une est basée à Berlin, l’autre à Leipzig. Les deux start-ups allemandes Tier et Nextbike ne font plus qu’une. Et c’est ainsi que vient de naître un nouveau géant des mobilités douces. Un géant qui s’impose aussitôt comme leader européen du secteur!

    L’union fait la force

    L’annonce a été faite ce 15 novembre: le leader européen du vélopartage Nextbike passe sous le contrôle de Tier Mobility. Une union qui bouleverse la donne et donne naissance à un nouveau géant des mobilités douces. Et pour cause… Créée en 2004 à Leipzig, Nextbike est aujourd’hui présente dans plus de 300 villes et 28 pays (principalement pour le compte du secteur public).La Berlinoise TIER Mobility, propose, quant à elle, depuis 2018 trottinettes, scooters et vélos électriques en libre-service. Ceci dans plus de 160 villes de 16 pays d’Europe et du Moyen-Orient. L’union faisant la force, faites le calcul!

    Vers la transformation de nos villes? 

    «J’ai toujours pensé que le vélo avait le pouvoir de transformer les villes. C’est formidable de voir à quel point le marché est en croissance. C’est donc une acquisition importante pour nous. Surtout qu’elle nous permet aussi de parfaire notre couverture des villes», a commenté le co-fondateur de Tier Mobility Lawrence Leuschner, lors de l’annonce du rachat de Nextbike.

    A noter que cette cession fait suite à une levée de fonds de Série D à hauteur de 200 millions de dollars. Le nouvel ensemble étant désormais valorisé à 2 milliards de dollars. Le tout pour une flotte impressionnante de 250 000 véhicules répartis dans 400 villes. Selon de nombreux observateurs, le marché des nouvelles mobilités étant particulièrement fragmenté, une phase de consolidation pourrait bien se faire jour dans les temps prochains. Alors ce spectaculaire rachat entre opérateurs allemands risque bien d’être le premier d’une longue série… A suivre, donc!

    « Nous sommes unis dans notre mission de rendre les villes plus vivables avec nos services de mobilité et de lutter contre les embouteillages, la pollution et le bruit.»

    Leonhard von Harrach, CEO de Nextbike

    Le partage de vélos, composante des transports publics

    De quoi réjouir, en tout cas, le CEO de Nextbike, Leonhard von Harrach: « Depuis 2004, nous proposons une mobilité durable à des centaines de milliers de personnes chaque jour, et avons établi le partage de vélos comme une composante des transports publics dans le monde entier. Nous avons décidé de nous associer à Tier car il existe un important point commun dans la culture d’entreprise. Mais avant tout, nous sommes unis dans notre mission de rendre les villes plus vivables avec nos services de mobilité et de lutter contre les embouteillages, la pollution et le bruit. Le fait que cela soit une réalité aujourd’hui est dû à, entre autres, aux fondateurs de Nextbike, qui étaient des pionniers sur le marché européen du partage de la mobilité et louaient déjà des vélos en l’absence d’applications.»

    Vélo cargo Nextbike

    Cap sur Stockholm!

    Alors qu’une nouvelle plateforme multimodale devrait rapidement voir le jour, c’est sur son compte Twitter que Tier Mobility a annoncé ce 18 novembre la première concrétisation de  son acquisition: «Stockholm sera notre première ville multimodale en Suède avec le lancement de 800 vélos électriques TIER. Les vélos électriques accompagneront nos scooters électriques pour offrir aux citoyens une alternative de transport sûre, pratique et durable pour explorer la ville et se rendre au travail.»