Du nouveau du côté des bornes de recharge!

    Bornes de recharge

    En France comme ailleurs les bornes de recharges poursuivent leur déploiement. Elles sont au cœur de toutes les recherches. Petit tour d’horizon des dernières annonces. Bonne nouvelle: elles sont encourageantes!

    Esso déploie des bornes de recharge rapide sur les autoroutes

    Le distributeur Certas Energy France, filiale du groupe irlandais DCC, vient de conclure un accord avec Engie Solutions qui accompagne collectivités et entreprises dans leur transition écologique. Conséquence: la cinquantaine de stations-services que Certas Energy France exploite sous l’enseigne Esso sur les autoroutes françaises devraient être équipées en bornes de recharge rapide. Pour ce faire, une entreprise commune vient d’être créée. La SSEC (détenue а 51 % par Certas, à 49 % par Engie Solutions). Elle aura pour mission d’assurer ce déploiement. 85 bornes seront réparties dans quatorze stations-service des trois grands réseaux français.

    E-Totem vise les 30 000 stations

    E-Totem, fabricant et exploitant de bornes de recharge, compte bien conforter sa position sur le marché français. L’entreprise basée dans la Loire vient de conclure un accord de financement à hauteur de 50 millions d’euros avec le fonds d’investissement Conquest, spécialisé dans les infrastructures et la transition énergétique. L’objectif? Accélérer son déploiement, tandis que l’opérateur revendique déjà 6 000 des bornes françaises accessibles au public. A l’horizon 2025 il vise les 30 000.

    Total investit massivement

    L’annonce a été faite fin octobre. TotalEnergies aura installé des bornes de recharge express dans une soixantaine de ses stations-services d’ici la fin de l’année. Parallèlement, le groupe s’apprête à investir 200 millions d’euros sur un an pour étendre cette implantation à plus de 150 stations d’ici à 2022-2023. Ces bornes haute puissance devraient offrir une solide solution aux usagers de V.E. Elles permettront donc (selon TotalEnergies) de retrouver «une autonomie de 100 km en six minutes et environ 80% de la batterie en une vingtaine de minutes». Soit (toujours selon le groupe) le temps moyen d’arrêt sur autoroute.

    «On devrait arriver à 50% des aires de service équipées d’ici à la fin de l’année, et 100% fin 2022-2023.»

    Cécile Goubert, déléguée générale d’Avere-France

    Une bonne nouvelle pour les usagers dont s’est félicitée la déléguée générale d’Avere-France, Cécile Goubert, au micro d’Europe 1: «On devrait arriver à 50% des aires de service équipées d’ici à la fin de l’année, et 100% fin 2022-2023. De quoi pouvoir vraiment envisager de prendre la route des vacances sereinement !» L’objectif fixé par le gouvernement (100.000 bornes avant fin 2021) ne devrait néanmoins pas être franchi. Ceci, même si l’accélération est incontestable. «On approche de 50 000 points de recharge, ce qui est une croissance énorme depuis le début de l’année. On a déployé plus de 20 000 points sur le territoire, c’est plus que ce qu’on avait fait entre 2014 et 2018», précisait Cécile Goubert.

    Un nouveau record pour Tesla ! 

    On en parlait récemment, Tesla ne cesse de battre des records! Après un mois d’octobre historique, c’est du côté de ses superchargeurs que Tesla créé cette fois l’événement. 30 000 d’entre eux sont désormais disponibles dans le monde. Une nette accélération dans sa stratégie, alors que la firme d’Elon Musk s’apprête à ouvrir massivement son dispositif aux autres constructeurs. Pour le moment, l’expérimentation se limite à dix stations installées aux Pays-Bas, mais le dispositif devrait s’étendre progressivement. Avec l’objectif de lancer rapidement de nouvelles bornes qui pourraient atteindre 280 kW, voire 300 kW!

    Borne de recharge Tesla
    Borne Superchargeur Tesla

    Mobena veut faciliter les recharges

    Lancé en septembre dernier pour une durée de deux ans, le projet Mobena (piloté par l’institut de recherche et d’innovation Vedecom) réunit des acteurs français de la mobilité électrique. Parmi eux, Renault et Stellantis, Valeo, Legrand ou encore Schneider Electric. Sont aussi présents les opérateurs EDF, SAP Labs, Stations-e, TotalEnergies, Vinci Energies… Et des structures comme Atos, Gireve et Thales. Leur objectif? «Tout véhicule doit pouvoir se recharger avec n’importe quelle infrastructure de recharge, en s’appuyant sur n’importe quel fournisseur de service ». Parmi les solutions privilégiées, le Plug & Charge et la recharge intelligente qui prend en compte la disponibilité des ressources en temps réel pour ravitailler les batteries.

    Désireux d’ouvrir son consortium à tous les acteurs qui le souhaitent (et tout particulièrement les institutions), Mobena compte bien entamer très prochainement une collaboration avec les organisations européennes. Car pas question de se limiter aux seules frontières françaises. La généralisation de la norme ISO 15118 (qui ouvrirait grand la porte à ces solutions d’avenir) impose en effet une concertation à large spectre. Tout comme la cybersécurité, au centre même des préoccupations. Tout particulièrement lorsqu’il s’agit de proposer ce type de nouveaux services qui devraient tout changer!