Circuler à Paris… Ce qu’en pensent vraiment les Parisiens !

Must read

En guerre contre les véhicules les plus polluants, la Mairie de Paris a pris une série de mesures qui, dit-on, fait grincer bien des dents. Mais qu’en est-il vraiment ? Un récent sondage nous en dit plus.

Annoncée début juillet par l’adjoint en charge des transports David Beliard, la vitesse autorisée dans Paris est depuis la fin août limitée à 30 km/h, à quelques exceptions notables (sur le boulevard périphérique, sur ceux dits « des maréchaux » et sur quelques grands axes). On le sait, cette mesure vient s’ajouter à de nombreuses autres, liées notamment au stationnement. Ainsi, en sera-t-il bientôt fini de la gratuité pour les 2-roues thermiques tandis que la moitié des places existantes (environ 60 000) sera progressivement transformée au profit des cycles, des personnes en situation de handicap et des professionnels (taxi, livraisons, auto-partage, free floating…).

Déjà entrée en vigueur, la hausse du prix du stationnement et celui des amendes n’est pas passée inaperçue. Il faut désormais s’affranchir de 6 €/h (+ 2 €) pour stationner dans l’un des 11 premiers arrondissements, 4 € (+ 1,60 €) dans les 9 autres. Quant aux amendes, elles sont passées de 50 à 75 € (52,5 € si l’amende est payée rapidement) dans les 11 premiers arrondissements, de 35 à 50 € dans les 9 autres (35 € l’amende minorée). Seuls les titulaires de cartes résidentielles ne subissent pas ces drastiques augmentations (tarifs inchangés). Idem pour les propriétaires de V.E. pour qui le stationnement demeure gratuit.

La réaction des Parisiens ? Globalement positive !

Si cette série de mesures déjà mises en place (ou annoncées pour bientôt) provoque l’agacement (voire la colère !) de certains, on ignorait jusqu’ici le réel degré d’adhésion des Parisiens. Un sondage réalisé fin août par l’Ifop pour le compte du site Mister Turbo, vient nous répondre. Et force est de constater que la grogne est loin d’être aussi forte qu’on pouvait le penser. Pour preuve, 58% des Parisiens se disent globalement favorables. 60% approuvent aussi la pourtant décriée fermeture à la circulation des voies sur berges de la rive droite. Ils souhaitent à 78% le développement de pistes cyclables sécurisées, et 61% espèrent la pérennisation des « Corona pistes » mises en place temporairement au début de la crise sanitaire. La prochaine instauration du stationnement payant pour les 2 roues thermiques suscite l’adhésion de 64% d’entre eux, et 62% se réjouissent de la création de places de stationnement réservées aux V.E.

Pour autant, l’adhésion n’est pas totale ! Trois mesures annoncées en juillet dernier par David Belliard sont même clairement et massivement rejetées. A savoir la hausse des tarifs de stationnement (31% seulement sont d’accord), celle des PV (38% les trouvent acceptables), et la diminution des places de stationnement dans les rues ou en sous-sol (70% des Parisiens la conteste). Surtout, si tout le monde ou presque est d’accord sur une chose, c’est l’état de la circulation dans les rues parisiennes. Pour 81% des habitants, circuler dans Paris en véhicule motorisé est difficile. 36% des conducteurs de voitures, et 30 % d’usagers de 2-roues jugent même la circulation « très » difficile. 32% des piétons sont d’accord avec eux, c’est dire !

* Étude menée par lIfop pour Mister-Turbo.com auprès dun échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population de la commune de Paris âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré du 20 au 24 août 2021.

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article