Ca bouge dans l’H2O !

Must read

On le sait, face au développement de l’électrique et des hybrides l’offre hydrogène reste moindre. Mais les projets ne manquent pas. Preuves en sont ces quelques toutes récentes annonces !

Si bon nombre de spécialistes misent sur un imminent développement des véhicules à l’hydrogène, c’est incontestablement le secteur du transport qui semble aujourd’hui le plus porteur. Ainsi, Hivia (la coentreprise créée par le groupe Renault et PlugPower) vient tout juste d’annoncer l’arrivée à la fin 2021 d’un Renault Master hybride. Une grande première déclinée en plusieurs versions : en fourgon et châssis cabine grand volume pour le transport de marchandises, et en navette City Bus pour celui des personnes. Toutefois, les véhicules légers sont aussi concernés : à Paris et sa région le succès de Hype – première flotte de taxis à l’hydrogène au monde – ne se dément pas. Quant aux véhicules particuliers, là aussi les annonces s’enchaînent…

Les projets se multiplient…

Ainsi, le groupe Jaguar Land Rover ne veut pas se contenter du seul développement de véhicules électriques. Selon ses propres estimations, ceux fonctionnant avec une pile à combustible dépasseront les 10 millions d’unités d’ici 2030, et 10 000 stations de ravitaillement devraient être mises à disposition dans le monde. Dans le cadre de la stratégie « Reimagine » lancée par le groupe (qui vise au zéro émission pour l’ensemble de sa gamme d’ici à 2036), Land Rover travaille donc au développement d’un Defender à l’hydrogène. Un projet qui devrait se concrétiser dès la fin 2021.

Attendue pour fin 2022, BMW vient de lancer les essais sur route de sa BMW i Hydrogen Next. Lancé en 2019, d’abord sous forme de concept car, ce SUV repose sur la technologie BMW eDrive de 5ème génération (déjà présente sur le iX3), associé à une pile à combustible. Un système qui lui permettra d’atteindre une puissance de 275 kW (374 ch), et ceci sans rejeter le moindre gramme de CO2 ! 


Née de l’imagination du pilote automobile français Olivier Lombard, Hopium est née en 2019. Le premier constructeur français 100% hydrogène travaille ainsi depuis deux ans sur une berline. Et, grande nouvelle, la Machina vient d’être dévoilée ! Ses particularités ? Une puissance de 500 ch, une autonomie de 1 000 kilomètres grâce à 3 réservoirs placés sous la voiture, et un temps de recharge de seulement 3 minutes. Après avoir levé plus de 7 millions d’euros grâce à de nombreux investisseurs privés, Hopium prévoit la commercialisation de sa Machina en 2025. Et la livraison d’ici 2030 de quelques 8 000 voitures par an. Sachez que, depuis quelques jours, la Machina est disponible en pré-commande. Son prix ? 120 000 euros.

Mais Honda fait machine arrière !

La seule mauvaise nouvelle récente du côté de l’hydrogène se situe chez Honda. Suite à ses mauvais résultats le constructeur nippon vient d’annoncer l’arrêt de la production de sa Clarity Fuel Cell dès cette année. Pour autant, le groupe n’entend pas abandonner le développement de ses véhicules électriques et hybrides. Bien au contraire, il devrait intensifier le verdissement de sa gamme puisque ses Legend et ses Odyssey thermiques devraient elles aussi très vite disparaître de son catalogue aux États-Unis.

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article