Apple Car, BMW: Des nouvelles de Californie pour les véhicules électriques!

    Véhicule Apple Car

    Des secrets bien gardés pour Apple et BMW, mais peut-être rompus. Des véhicules à l’énergie électrique 100% naturelle, et très étonnantes. En ce mois de novembre, les Californiens nous ont réservé quelques surprises…

    Vanarama aurait-il percé un peu du mystère Apple Car?

    Sa commercialisation n’est pas attendue avant 2025. Conçue dans le plus grand secret, l’Apple Car suscite toutefois toutes les rumeurs, toutes les curiosités. Arborera-t-elle un design proche des autres produits emblématiques de la marque à la pomme? Connectivité et interface seront-elles tout autant simplifiées que celles de sa bureautique? Cultivera-t-elle la même philosophie, c’est-à-dire un certain futurisme allié à une proximité revendiquée avec ses usagers? La question reste entière.

    Pour autant, le mystère a peut-être été levé. Du moins un peu… Et c’est à un site britannique qu’on le doit. Spécialisé dans le leasing, Vanarama s’est appuyé sur les brevets (légalement obligatoires) déposés par la multinationale pour dessiner les contours de son futur véhicule, nous en donnant un aperçu en 3D. Bien sûr, l’Apple Car n’en est encore qu’à ses balbutiements, et le résultat final pourrait s’avérer très différent. Mais la surprise est bel et bien là. Ainsi, le futur véhicule électrique du géant californien pourrait arborer des formes un peu arrondies, un impressionnant vitrage sur toute sa partie supérieure , des feux sous forme de bandeaux, des portes inversées, des sièges rotatifs, et un intérieur minimaliste et hyper design où la connectivité Apple dominerait largement. L’avenir dira si Vanarama a vu juste. D’ici là, les adeptes de la marque ne pourront qu’en saliver d’avance!

    Un partenariat avec Toyota?

    Pour l’heure, et selon d’autres rumeurs, Apple serait surtout à la recherche de partenaires. D’après le site d’informations Digitimes Asia, des représentants de l’entreprise se seraient en effet rendus en Corée et au Japon début septembre. Avec pour objectif la négociation d’un éventuel partenariat avec Toyota. Il faut dire qu’une telle alliance présenterait bien des avantages pour chacune des parties. Apple bénéficierait de l’expertise et des chaînes de production de l’un des plus grands constructeurs au monde, quand Toyota pourrait bénéficier de celle du géant de l’informatique en matière de technologies électroniques. Sans parler des batteries. Il y a quelques mois, l’agence Reuters annonçait en effet que la firme de Cupertino était en train de travailler sur une batterie basée sur l’énergie solaire. Batterie qu’elle promet aussi révolutionnaire qu’a pu l’être le premier iPhone. Ca promet!

    Ou quand une ferme laitière va fournir 17 000 véhicules électriques par an! 

    Plus écolo, impossible. Le 8 novembre dernier, BMW a annoncé un nouveau partenariat qui ne peut que surprendre. Ses co-partenaires? Le spécialiste des énergies renouvelables California Bioenergy et la ferme laitière Bar 20 Dairy. Leur idée? Récupérer le méthane du fumier des vaches pour le transformer… en électricité. Installée dans la banlieue de Fresno, la ferme en question devrait rapidement s’équiper d’installations conçues par California Bioenergy. Ainsi, le système de pile à combustible utilisé sera alimenté par le fameux méthane. Et permettra (selon les trois acteurs) de créer deux fois plus d’électricité que les générateurs «habituels».

    Tout le monde y gagne

    Toujours est-il que l’initiative a le mérite d’être «gagnant-gagnant». Pour la planète d’abord. Considéré comme un important gaz à effet de serre, la récupération du méthane empêchera son évaporation, et donc autant d’émissions dans l’atmosphère. Pour les usagers de véhicules électriques. aussi, car ce seront 17 000 voitures électriques que la ferme de Fresno pourra ainsi alimenter chaque année. Pour les fermiers qui toucheront ainsi des revenus supplémentaires. Et pour BMW qui bénéficiera là de très précieux crédits environnementaux acquis… grâce au fumier californien !